Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
La Force Aérienne Grecque va moderniser sa flotte de F-16C/D au standard Viper

La Force Aérienne Grecque va moderniser sa flotte de F-16C/D au standard Viper

© HAF - Un F-16C Block 50 équipé de missiles d'entraînement air-air AIM-120 AMRAAM, AIM-9 SIDEWINDER et anti-radars AGM-88 HARM.

© HAF - Un F-16C Block 50 équipé de missiles d'entraînement air-air AIM-120 AMRAAM, AIM-9 SIDEWINDER et anti-radars AGM-88 HARM.

Actuellement, la Force Aérienne Grecque (HAF, Hellenic Air Force) dispose d'une flotte composée de 155 F-16C/D aux standards Block 30, Block 50, Block 52+ et Block 52+ Advanced, tous perçus entre 1989 et 2010 dans le cadre des programmes d'acquisition Peace Xenia (I, II, III et IV).

Mais cette flotte, première force de la Force Aérienne Grecque , va être portée au standard Block V, plus communément appelé «Viper» (F-16V). En effet, dans une note Foreign Military Sale (FMS) publiée le 17 octobre 2017, la Defense Security Cooperation Agency (DSCA, Agence Américaine d'Exportation d'Armement) a donné son accord pour la modernisation de toute cette flotte à ce nouveau standard, dernier né de chez Lockheed Martin.

Ce contrat de modernisation, d'un montant de 2,404 milliards de dollars (environ 2, 047 milliards d'euros), prévoit la vente de 125 radars APG-83 AESA (dont deux de remplacement), 123 ordinateurs de bord (Modular Mission Computers) de Raytheon, 123 systèmes L16 de liaison de données tactiques qui comprennent une radio sécurisée, un système de navigation TACAN (TACtical Air Navigation) et un EHIS (Electronic Flight Instrument System).

Cette vente comprend aussi 123 systèmes de navigation par GPS et centrale inertielle LN260, 123 systèmes avancés APX-126 pour l'identification ami-ennemi, un simulateur de vol au standard V et la modernisation de deux anciens à ce même standard, des systèmes de communication sécurisés, 26 systèmes de protection ASPIS II (Advanced Self-Protection Integrated Suite), des équipements de rechange et d'essais, etc…

La DSCA explique que «la mise à niveau des F-16 vers une configuration F-16 Block V renforcera les capacités des forces helléniques à pouvoir appuyer l'OTAN et à rester interopérables avec les Etats-Unis et l'OTAN. Elle aidera également la Grèce à soutenir ses opérations dans l'avenir, tout en réduisant la menace que les ennemis de l'OTAN posent contre États-Unis et l'Alliance atlantique».

Bien que Athènes est depuis plusieurs années maintenant touchée de plein fouet par la crise économique et financière, et malgré les très fortes baisses et coupes budgétaires imposées aux ministères grecs, le Ministère de la Défense a tant bien que mal pu percevoir un budget correct face aux menaces qui pèsent aux frontières de la Grèce (tensions et revendications territoriales avec la Turquie, Balkans à proximité directe, et plus loin Proche et Moyen-Orient et Afrique (Libye et Sinaï)).

Le F-16V Viper est la dernière version du célèbre F-16 de Lockheed Martin, dévoilée en février 2012 (premier vol, octobre 2015) et destinée à faire perdurer cet avion de combat sur le marché de l'aviation militaire, notamment pour faire face aux avions dits de «4ème génération ++» (un qualificatif purement commercial), comme l'Eurofighter Typhoon, le JAS-39 Gripen (Saab) ou le Rafale (Dassault Aviation).

Selon son constructeur, le F-16V est une version qui est mise en place soit sur des appareils neufs sortis d'usine, mais qui peut tout aussi bien être installée sur des Block (ou «versions») plus anciennes, ce qui permettrait à certaines forces aériennes de moderniser à moindre frais leur flotte d'avions de combat avec des équipements récents, comme la Force Aérienne Royale de Bahreïn.

En effet, le Viper dispose notamment du radar AESA à antenne active APG-83 de Northrop Grumman, dont certaines fonctionnalités sont issues des radars du F-22 Raptor (supériorité aérienne) et du F-35 Lightning II (attaque au sol), ce qui lui permet de muscler ses capacités dans des conditions opérationnelles avec notamment la cartographie numérique de la zone des opérations, une capacité de frappe par tous temps, le suivi simultané de vingts cibles différentes, etc…

Dans le cockpit, l'avionique du F-16V a été entièrement revue avec, entre autres, l'intégration au centre du tableau, devant le pilote, d'un écran numérique haute résolution qui fournit de jour comme de nuit, selon Lockheed Martin, «une image tactique» de l'environnement et des images captées par la nacelle de désignation et d'observation, dont l'utilisation est facilitée par rapport aux anciennes versions.