Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
La Royal Air Force réceptionne son premier P-8A Poseidon

La Royal Air Force réceptionne son premier P-8A Poseidon

© Crown copyright - Atterrissage du premier P-8A Poseidon Mk.1 de la Royal Air Force sur la base aérienne de Jacksonville, en Floride.

© Crown copyright - Atterrissage du premier P-8A Poseidon Mk.1 de la Royal Air Force sur la base aérienne de Jacksonville, en Floride.

Depuis 2011 et avec le retrait du service actif des derniers avions de patrouille maritime Nimrod MR2, notamment en raison de leur âge et des économies imposées par Londres à ses forces armées, la Royal Air Force perdait l'ensemble de ces moyens aériens pour conduire des missions de lutte anti-sous-marine. Quelques années plus tard, notamment avec la hausse des tensions avec la Russie après l'annexion de la Crimée et la présence de plus en plus régulière des sous-marins russes (et des bombardiers stratégiques) en mer du Nord et dans la Manche, le Royaume-Uni s'est retrouvé sans avion de patrouille maritime pour surveiller ces déploiements. Ainsi, à plusieurs reprises, la RAF a du faire appel à ses alliés européens, notamment la Marine Nationale avec ses Atlantique II, pour l'aider à traquer ces sous-marins.

Mais cette époque, dès à présent et au cours des prochaines années, va se terminer puisque le 31 octobre 2019, la Royal Air Force a réceptionné son tout premier avion de patrouille maritime P-8A Poseidon MRA Mk.1 sur la Naval Air Station de Jacksonville, en Floride, où les équipages navigants et le personnel au sol (mécaniciens, spécialistes, armuriers, avionique, etc…) ont débuté leur formation et où ils vont être entraînés par les équipages de l'US Navy.

Ce premier P-8A Poseidon (ZP801) a été réceptionné au cours d'une cérémonie militaire officielle et a été baptisé « Pride of Moray ». Au cours de cette même cérémonie, le Secrétaire à la Défense Ben Wallace a déclaré que « l'arrivée de l'avion Poseidon marque un changement radical dans les capacités en matière de patrouille maritime pour le Royaume-Uni. Utilisant les capteurs les plus avancés au monde et fonctionnant sur de longues périodes, ces avions vont transformer la qualité du renseignement disponible pour nos forces armées et protéger notre force de dissuasion nucléaire ».

De son côté, le Chef d'état-major de la Royal Air Force, l'Air Chief Marshal Mike Wigston, a expliqué que « le P-8A Poseidon est un avion de patrouille maritime révolutionnaire, capable de détecter, de suivre et, si nécessaire, de détruire les sous-marins les plus perfectionnés du monde. Avec le Poseidon MRA1, je suis ravi et très fier que la Royal Air Force dispose à nouveau d'une force de patrouille maritime travaillant aux côtés de la Royal Navy, sécurisant nos mers pour protéger notre pays ».

Encore aux Etats-Unis pour la formation des aviateurs de la Royal Air Force, cet appareil et son personnel de mise en oeuvre arriveront au Royaume-Uni en 2020. Il rejoindra la base aérienne de Lossiemouth, située sur la côte nord de l'Ecosse, au plus près de la mer du Nord et de la mer de Norvège où les sous-marins russes sont régulièrement présents afin de venir tester les réactions des pays européens. Par la suite, les huit autres Poseidon (sur une flotte totale de neuf appareils) seront livrés jusqu'en novembre 2021. D'abord mis en oeuvre par le 120 Squadron, un second escadron, le 201 Squadron, viendra renforcer les rangs lorsque la flotte sera renforcée par de nouveaux appareils.

Pour maintenir un embryon de personnels formés aux missions de lutte anti-sous-marine et afin de ne pas perdre totalement cette capacité, la Royal Air Force a détaché plusieurs de ses spécialistes (pilotes et opérateurs de bord) dans des unités alliées qui mettent en oeuvre le P-3 Orion ou le P-8A Poseidon avec notamment la Royal australian air force (RAAF), la Royal new zealand air force (RNZAF), l'Aviation royale canadienne et l'US Navy.

Par ailleurs, l'arrivée de neuf P-8A Poseidon MRA Mk.1 et la mise en place de deux escadrons sur la base aérienne de Lossiemouth a nécessité l'investissement de 460 millions de livres sterling sur cette base aérienne avec notamment la construction, pour 132 millions de livres sterling, des infrastructures qui permettent de mettre en oeuvre ces aéronefs avec les bâtiments opérationnels, des bureaux, bâtiments de vie, hangars, dépôts de munitions, etc… Les deux escadrons représentent l'arrivée de 700 aviateurs supplémentaires à Lossiemouth, soit un total de 2 500 militaires sur cette base aérienne.

© Crown copyright - Ce premier P-8A Poseidon est le premier des neuf que doit recevoir les 120 et 201 Squadron.

© Crown copyright - Ce premier P-8A Poseidon est le premier des neuf que doit recevoir les 120 et 201 Squadron.

Le P-8A Poseidon est un avion de patrouille maritime spécialisé avant tout dans la lutte anti-sous-marine et destiné à remplacer les vieillissants P-3C Orion. L'appareil utilise le fuselage de l'avion de ligne civil B737-800 et les ailes du B737-900. Le Poseidon mesure 39,47m de long, 12,83m de large et a une envergure de 37,64m pour un poids maximal au décollage de 85,8t. L'ensemble est motorisé par deux moteurs CFM 56-7B, développés en coopération entre Safran Aircraft Engines et General Electric et qui offrent une poussée unitaire de 12,38t chacun.

Le Poseidon évolue à une vitesse maximale de 907km/h, dispose d'un plafond de 12 500m et a un rayon d'action de 6 435km avec une autonomie de plus de quatre heures sur la zone des opérations. Les cellules des Poseidon sont conçues pour supporter des opérations dans des milieux difficiles, notamment le milieu marin avec le sel et l'eau, et ont une durée de vie de 25 ans, soit environ 25 000 heures de vol.

Les P-8A assurent d'abord des missions de lutte anti-sous-marine mais sont aussi capables d'effectuer de la recherche et du sauvetage (SAR, search and rescue), de la lutte anti-navire, des missions ISR (Intelligence, surveillance and reconnaissance), de la lutte contre le trafic de drogue et la pêche illégale, ainsi que de la surveillance des frontières et des espaces maritimes. Pour assurer ces missions, le Poseidon embarque un équipage de huit à neuf aviateurs en fonction des missions et des nations avec deux pilotes (pilote et co-pilote), deux coordinateurs tactiques, deux opérateurs systèmes d'armes spécialisés dans les systèmes acoustiques, ainsi que deux opérateurs systèmes d'armes spécialisés dans les moyens de guerre électronique.

En matière d'armement, le P-8A Poseidon embarque jusqu'à 129 bouées acoustiques avec des capacités de détection acoustique active et passive et dispose de cinq points d'emports internes et six points d'emports externes sous les ailes. Ces points d'emports permettent à l'appareil de mettre en oeuvre jusqu'à cinq torpilles Mk54 dans la soute interne ou jusqu'à quatre missiles air-mer anti-navires HARPOON.

A ce jour, Boeing a livré et/ou vendu plus d'une petite centaine de P-8A Poseidon à l'US Navy (Etats-Unis), l'Indian Navy (Inde), la Royal Australian Air Force (Australie), la Royal New Zealand Air Force (Nouvelle-Zélande), la Royal Norwegian Air Force (Norvège), la Republic of Korea Navy (Corée du Sud) et la Royal Air Force (Royaume-Uni). Depuis la livraison du premier appareil en novembre 2013, l'ensemble de la flotte mondiale des P-8A Poseidon a effectué plus de 150 000 heures de vol.