Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
Le Japon va moderniser ses F-15J/DJ

Le Japon va moderniser ses F-15J/DJ

© JASDF - Deux F-15J Eagle de la Force aérienne d'autodéfense japonaise.

© JASDF - Deux F-15J Eagle de la Force aérienne d'autodéfense japonaise.

Actuellement, la Force aérienne d'autodéfense japonaise (JASDF, Japan Air Self-Defense Force) aligne une flotte d'avions de combat composée de 83 F-2A/B, d'une petite dizaine de F-35A Lightning II avant sa montée en puissance dans les prochaines années, d'environ 70 vénérables F/RF-4E/J Phantom II ainsi que de 155 F-15J (monoplace) et F-15DJ (biplace) pour les missions de supériorité aérienne. Cette flotte, construite sous licence par Mitsubishi Heavy Industries, est entrée en service actif en 1981 et constitue l'ossature de l'aviation de combat japonaise.

En effet, les F-15J/DJ qui tiennent la Quick reaction alert (QRA, permanence opérationnelle) au Japon doivent régulièrement décoller, parfois jusqu'à plusieurs fois par jour, pour aller intercepter, identifier et escorter les aéronefs (bombardiers, chasseurs, avions de patrouille maritime, avions d'écoute électronique, etc…) des Forces Aérospatiales russes ou de la Force aérienne de l'armée populaire de libération de Chine qui s'approchent des eaux territoriales, des côtes du Japon ou des îles contestées et revendiquées par les pays de la région.

Dans ce contexte là, afin de faire face à ces menaces et à l'augmentation de l'arsenal chinois, le Japon souhaite moderniser une partie de sa flotte de F-15J Eagle. En effet, dans une note Foreign Military Sale (FMS) publiée le 29 octobre 2019, la Defense Security Cooperation Agency (DSCA, Agence américaine d'exportation d'armement) a donné son accord pour la modernisation de 98 F-15J Eagle au standard F-15JSI, pour Japanese Super Interceptor. Cette possible vente, qui doit encore obtenir le feu vert du Congrès des Etats-Unis, est estimée à environ 4,5 milliards de dollars (environ 4 milliards d'euros).

La modernisation de cette flotte comprend l'intégration et/ou la livraison de 103 radars à antenne active (AESA) AN/APG-82, de l'ordinateur de bord Advanced Display Core Processor II (ADCP II), d'une centaine de systèmes de guerre électronique ALQ-239 Digital Electronic Warfare System (DEWS), du logiciel de préparation de mission Joint Mission Planning System (JMPS), du système de communication ARC-210 de dernière génération, ainsi que de l'outil de positionnement par GPS Selective Availability Anti-spoofing Module (SAASM).

En ce qui concerne l'armement, la FMS évoque simplement l'intégration et les essais d'intégration d'armements, sans pour autant préciser le modèle de ces armements. Actuellement, les F-15J/DJ Eagle sont équipés du missile air-air infrarouge à courte portée Mitsubishi AAM-3 (équivalent des premières versions de l'AIM-9 Sidewinder), du missile air-air à moyenne portée, guidage radar et au-delà de la portée visuelle AAM-4 (semblable à l'AIM-7 Sparrow) et du missile air-air infrarouge AAM-5 qui remplace l'AAM-3 avec des performances plus ou moins proches du missile air-air américain AIM-9X Sidewinder ou du missile air-air allemand IRIS-T.

Enfin, cette vente comprend également la formation des équipages navigants et du personnel au sol sur ces nouveaux matériels, la livraison de toute la documentation technique, le support logistique et technique avec des conseillers sur le territoire japonais, etc… La DSCA précise également que « le contractant principal pour la partie FMS sera Boeing Aircraft Company », tandis que « le contractant principal pour la partie DCS sera Mitsubishi Heavy Industries (MHI), Boeing étant un sous-traitant assurant l’intégration des éléments FMS et DCS ».

La note FMS assure que pour les Etats-Unis, cette modernisation « soutiendra les objectifs de politique étrangère et les objectifs de sécurité nationale des États-Unis en améliorant la sécurité d'un allié majeur, facteur de stabilité politique et de progrès économique dans la région Asie-Pacifique ». « Il est essentiel pour l'intérêt national des États-Unis d'aider le Japon à développer et à maintenir une capacité de légitime défense forte et efficace », est-il aussi précisé. Par ailleurs, en ce qui concerne Tokyo, il est expliqué que « les F-15J modernisés permettront au Japon de mieux faire face aux menaces aériennes et de défendre son espace aérien. Le Japon n'aura aucune difficulté à absorber cet équipement et ce soutien dans ses forces armées ».