Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
Sacré début d'année pour la 4eme Escadre de l'Armée de l'Air !

Sacré début d'année pour la 4eme Escadre de l'Armée de l'Air !

La quatrième escadre de chasse de l'Armée de l'Air a débuté l'année 2019 sur les chapeaux de roue ! En effet, en moins d'un mois les Rafale B des escadrons de Saint-Dizier ont mené un exercice de projection à très longue distance en se rendant à Djibouti et à la Réunion puis une mission de tir en conditions réelles d'un missile ASMP-A dépourvu de tête nucléaire.

Exercice Marathon - Monfreid : cap sur la corne de l'Afrique et la Réunion !

Partis le 8 janvier de la base aérienne 125 d'Istres, 3 Rafale B de l'Escadron de Chasse 1/4 Gascogne et 1 C-135FR du Groupe de Ravitaillement 2/91 Bretagne ont parcouru 5500 kilomètres jusqu'à la Corne de l'Afrique et la base aérienne 188 de Djibouti. Ce vol de huit heures avait pour objectif d'entrainer les équipages des forces aériennes stratégiques à la projection à longue distance dans le contexte d'une frappe nucléaire aéroportée et également à s'entrainer à "entrer en premier" dans un environnement riche en menaces.

© Malaury Buis / Armée de l'Air : magnifique image des 3 Rafale B derrière le C-135FR au-dessus des paysages typiques de la Corne de l'Afrique.

© Malaury Buis / Armée de l'Air : magnifique image des 3 Rafale B derrière le C-135FR au-dessus des paysages typiques de la Corne de l'Afrique.

Après des missions conjointes avec leurs homologues de l'Escadron de Chasse 3/11 Corse et leurs Mirage 2000-5F, deux des Rafale ont ensuite mis le cap vers l'île de la Réunion où ils ont été rejoints par le premier A330 Phénix de l'Armée de l'Air afin de préparer le convoyage de retour. Cette escale au détachement air 181 « Roland Garros » à Saint-Denis avait une saveur très particulière pour un des pilotes de Rafale, le Capitaine Sébastien "Babouc" Nativel, pilote démonstrateur du Rafale. Originaire en effet de la Réunion, Babouc a eu la grande joie de pouvoir effectuer un vol en Rafale au-dessus de son île natale.

© Babouc Nativel / Armée de l'Air : Embarquez pour un vol en Rafale au-dessus de la Réunion avec Babouc Nativel.

Doté pour l'occasion d'un équipage de cinq pilotes, deux ARO (air refueling operator) et de quatre personnels sécurité cabine, l'A330 Phénix de l'Armée de l'Air a réalisé sa première mission opérationnelle en se rendant à la Réunion et en effectuant le convoyage de retour des Rafale vers la métropole. Entré en service en septembre 2018, l'appareil est pour l'instant aux mains du centre d’expertise aérienne militaire (CEAM) qui travaille à définir les modes d'utilisation de l'avion au sein de l'Armée de l'Air. Il est prévu que le Phénix intègre officiellement la 31e escadre aérienne de ravitaillement et de transport stratégique à la fin de cette année. 15 appareils viendront à termes remplacer les C-135FR et les KC-135R sur la base aérienne 125 d'Istres.

© Malaury Buis / Armée de l'Air : cinq ravitaillements en vol ont été nécessaires pour le convoyage retour vers la France. A l'issue d'un vol de 12 heures, les Rafale ont finalement procédé à un exercice de pénétration basse altitude avant de se poser.

© Malaury Buis / Armée de l'Air : cinq ravitaillements en vol ont été nécessaires pour le convoyage retour vers la France. A l'issue d'un vol de 12 heures, les Rafale ont finalement procédé à un exercice de pénétration basse altitude avant de se poser.

Tir en conditions réelles d'un ASMP-A

Le 4 février un autre Rafale, de l'Escadron de Chasse 2/4 Lafayette cette fois, a décollé de sa base de Saint-Dizier avec un missile ASMP-A dépourvu de charge nucléaire. L'appareil a effectué une mission complexe de 11h mettant en œuvre plusieurs appareils de soutien (C-135FR, A330 Phénix, E-3F) ou encore des appareils et systèmes de défense anti-aérienne d'autres escadrons de l'Armée de l'Air représentant des menaces. Après plusieurs ravitaillements en vol, du transit en haute altitude et de la pénétration basse altitude en suivi de terrain, l'appareil a finalement procédé au tir de son missile au large de la côte Atlantique, dans le champ de tir de la DGA Essais Missiles de Biscarrosse (40). 

© Armée de l'Air : La mission première des Rafale des Forces Aériennes Stratégiques est de déployer le missile ASMP-A.

© Armée de l'Air : La mission première des Rafale des Forces Aériennes Stratégiques est de déployer le missile ASMP-A.

Les Forces Aériennes Stratégiques s'entrainent très régulièrement à la mission d'assaut nucléaire. Ainsi, plusieurs fois par an, les escadrons de chasse Gascogne et Lafayette et le groupe de ravitaillement en vol Bretagne participent aux exercices BELOTE et POKER. Comme nous l'avions cependant déjà évoqué sur ce blog, la Marine Nationale dispose elle aussi de la capacité de tir de l'ASMP-A depuis ses Rafale M.

Bien que datant de 2014, cette vidéo presénte en détail la mission d'assaut nucléaire effectuée par les Forces Aériennes Stratégiques.