Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
Chesapeake : Les Flottilles 11F, 12F et 17F deviendront temporairement des Strike Fighter Squadron (VFA)

Chesapeake : Les Flottilles 11F, 12F et 17F deviendront temporairement des Strike Fighter Squadron (VFA)

© US Navy - Un Rafale M effectue une série de Touch and go sur le porte-avions USS Dwight D. Eisenhower (CVN-69), en juillet 2009.

© US Navy - Un Rafale M effectue une série de Touch and go sur le porte-avions USS Dwight D. Eisenhower (CVN-69), en juillet 2009.

Il s'agit ici, bien évidemment, d'un poisson d'Avril… ;-) ! 

Du 03 avril au 27 mai 2018, afin de maintenir les compétences spécifiques aux opérations aériennes depuis un porte-avions, le Groupe Aérien Embarqué (GAé) s'envole pour les Etats-Unis avec douze Rafale M des Flottilles 11F, 12F et 17F, un avion d'alerte avancée E-2C Hawkeye de la Flottille 4F et 350 marins transportés par les avions de transport de l'Escadron de Transport 3/60 « Estérel ».

Pour cette traversée de l'océan Atlantique, après un arrêt aux Açores sur la base aérienne de Lajes, les Rafale M seront ravitaillés en vol par trois ravitailleurs C-135 du GRV 2/91 « Bretagne » avant de se poser sur la base aéronavale d'Oceana, en Virginie. Pour le Hawkeye, qui ne dispose pas de capacité de ravitaillement en vol, il empruntera la route effectuée quelques mois plus tôt par la Patrouille de France. La route du Nord le conduira en Ecosse, en Islande, au Groenland et au Canada. Il sera stationné sur la base aéronavale de Chambers, en Virginie.

Une fois sur place, ce déploiement va se diviser en deux grandes phases. La première au sol, du 05 avril au 08 mai, avec le soutien du Carrier Air Wing 8 et la réalisation, entre autres, des ASSP de jour comme nuit. En suivant, du 08 au 18 mai, les marins français apponteront sur le porte-avions George H.W. Bush (CVN-77).

Tout au long de ces semaines d'entraînement, la Marine Nationale a prévu de conduire « 430 vols sur Rafale Marine et 40 vols sur E-2C Hawkeye » au cours de « plus de 180 exercices », en coopération avec l'US Navy. Ces missions auront pour objectif de maintenir les compétences des équipages navigants et du personnel de bord, mais aussi d'approfondir l'interopérabilité avec l'US Navy.

Dans ce cadre là, afin de s'immerger totalement dans le contexte, il a été décidé, selon nos informations, que les trois Flottilles de la Chasse Embarquée, la Flottille 11F « Les Furieux », la 12F « Les Lascars » et la 17F « La Glorieuse » porteront respectivement les dénominations VFA-11, VFA-12 et VFA-17 pour « Strike Fighter Squadron ». Cette décision permettra de rapprocher les marins français aux VFA du Carrier Air Wing 8, qui comprend la VFA-31 « Tomcatters » sur F/A-18E Super Hornet, la VFA-37 « Ragin Bulls » sur F/A-18C Hornet, la VFA-87 « Golden Warriors » sur F/A-18E et la VFA-213 « Black Lions » sur F/A-18F.

A l'instar des flottilles de l'US Navy, le code VFA-11, -12 ou -17 sera appliqué sur la jonction entre la voilure du Rafale et son fuselage. Il se dit aussi qu'une dérive d'un Rafale de chaque Flottille soit décorée en haute visibilité en reprenant le blason et la mascotte associée : L'hippocampe pour la 11F, Donald Duck pour la 12F et le balbuzard pour la 17F. Si le retour en France devrait se faire sans les marquages « VFA » pour éviter de choquer certaines sensibilités et pour faciliter le retour « à la normale », les blasons aux couleurs haute visibilité seraient conservés quelques temps, pour le plus grand plaisir des « spotters » (photographes).