Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
Defens'Aero, la fin d'une aventure

Defens'Aero, la fin d'une aventure

Bien que temporairement à l'arrêt depuis quelques mois, le blog Defens'Aero ferme aujourd'hui définitivement ses portes après 7 ans et 1 mois d'activité. Cet arrêt est motivé non pas par une baisse de motivation, mais pour des raisons professionnelles, l'engagement sous les drapeaux n'étant pas compatible avec ce type d'activité.

Depuis sa création le 10 juin 2013, le blog compte aujourd'hui pas moins de 2 017 articles (actualité, reportage, exclusivité, article thématique, dossier de fond…), 5 666 433 pages vues et 3 375 585 visiteurs uniques. Ce dernier article, ces dernières lignes, sont pour moi (j'écrirai à la première personne dans ce post, malgré le fait que Defens'Aero soit une équipe, un ensemble) l'occasion de revenir sur cette aventure (et quelle aventure !), avec son développement et ses moments forts, mais aussi et surtout, de remercier tous ceux qui, de prêt ou de loin, ont gravité autour du blog.

Defens'Aero, la fin d'une aventure

L'épopée Defens'Aero remonte en 2013, alors que le blog, la page Facebook et le nom lui-même n'existaient pas. A cette époque, je publiais quotidiennement des photos et des vidéos d'appareils militaires sur la page Facebook The Flying Men, qui n'était alors destinée qu'au simple partage de photos/vidéos avec des passionnés de l'aviation militaire. Quelques publications sur l'actualité de l'aéronautique militaire issues de sites et blogs spécialisés, et après un intérêt grandissant de la par des abonnés de la page, la décision est prise d'ouvrir un blog consacré à l'actualité de l'aviation militaire et porteur du même nom que la page Facebook.

Les premières semaines et les premiers mois se font à tâtons, avec ce que l'on peut difficilement appeler des « articles » qui sont écrits le soir, en rentrant du lycée sans aucune formation en matière de rédaction ou de journalisme. Pourtant, l'engouement est là. Les lecteurs sont au rendez-vous, les publications s'enchaînent, les sujets sont commentés et les partages se font. Le machine est lancée. Mais un blog français, qui traite de l'actualité de l'aviation militaire internationale mais aussi et surtout française, avec un nom anglophone, ce n'est l'idéal. De plus, l'administrateur de The Flying Men souhaitant conserver une page dédiée uniquement à la publication de photos/vidéos, il est décidé de créer une page entièrement consacrée au blog. Mais avant tout, il faut trouver un nom.

C'est donc Defens'Aero qui va être assez rapidement choisi. « Defens » permet de pouvoir traiter l'ensemble de l'actualité militaire, qu'elle soit aéro ou du monde de la Défense plus largement (ce qui n'était que rarement le cas), et « Aero » permettait de couvrir le domaine de l'aéronautique. Enfin, le nom du blog pouvait très bien se lire pour un lecteur francophone ou anglophone.

C'est donc à compter du 10 juin 2013 que s'ouvre officiellement le blog Defens'Aero avec la page Facebook et le compte Twitter qui lui sont associés. C'est au travers de ces réseaux sociaux, et notamment Facebook, que le blog va trouver un fort écho auprès de la communauté française qui va encore partager et commenter les publications, que ce soit sur la page elle-même, à travers d'autres pages spécialisées ou sur des groupes de passionnés et de photographes (spotters), toujours à l'affut des dernières infos afin de pouvoir aller photographier des aéronefs.

Le blog va progressivement monter en puissance et atteindre, petit à petit, son altitude de croisière. Les articles vont s'enchaîner, notamment grâce à la participation de nombreux « spotters » français qui, aux abords des bases aériennes ou à proximité de certains terrains d'entraînement, vont pouvoir photographier les appareils et les militaires qui s'y trouvent, et ainsi alimenter les articles avec de nombreuses photos. L'accroissement de l'activité entraîne une augmentation du nombre de lecteurs qui vont émettre des critiques constructives, positives comme négatives, qui permettront de se remettre en question, de les prendre en compte et d'évoluer afin d'améliorer la qualité des publications. Des erreurs seront parfois commises. Mais elles seront toujours reconnues, excusées auprès des lecteurs, et ce sont ces erreurs qui permettront d'avancer et de ne plus les refaire.

Il est relativement difficile, chronophage voire ennuyeux de repasser toutes les publications principales ou qui ont marqué la vie de ce blog. Que ce soit des actualités « chaudes » (signature de contrat, accidents, opérations…), des reportages sur le terrain (avec les Gazelle de l'EHRA 3 à Etain, …), des exclusivités (armement, technologie, livraison…), les articles sur les meetings aériens avec leurs nombreuses photos, toujours très appréciés et partagés, ainsi que des témoignages et des interviews.

La tenue d'un blog a été un enrichissement humain et professionnel permanent et qui est difficilement quantifiable :

Humain avant tout, car passés les discussions et les échanges à travers des messageries électroniques, ce blog m'a permis de rencontrer physiquement des individus de tous les horizons, parfois de nationalités différentes, mais qui avaient tous la même passion : celle de l'aéronautique. Certains sont devenus aujourd'hui des amis intimes, ils se reconnaîtront. Ces rencontres, derrière un boitier d'appareil photo, devant la démonstration du Rafale Solo Display ou à la buvette d'un meeting aérien (ou celles de quelques exercices militaires… ;-) ) m'ont permis de découvrir de nouveaux horizons plus ou moins proches : Nîmes, Sainte-Léocadie, Tarbes, Landivisiau, Istres, Annecy, Metz, Etain, etc… mais aussi à l'étranger avec Payerne (Suisse), Düsseldorf (Allemagne), Saragosse (Espagne), etc…

Humainement toujours avec la rencontre de spécialistes du milieu de l'aéronautique ou de la Défense qui m'ont énormément apporté dans les échanges sur tous les sujets possibles et inimaginables de ce milieu-là, et qui m'ont aussi parfois (et souvent pour d'autres) soutenu dans cette aventure en prenant le temps de me guider, de me conseiller et de répondre à mes innombrables questions pour pouvoir écrire l'article le plus juste et le plus complet possible.

Enfin, professionnellement, la tenue de ce blog a été une formidable expérience qui m'a permis de développer certaines capacités et d'en mettre d'autres en pratique, notamment celles acquises sur les bancs de l'université. En outre, ce blog m'a ouvert les portes des rédactions de la presse papier spécialisée dans l'aviation militaire. Les magazines que je lisais au collège et pendant mes années de lycée sont ceux pour qui j'ai eu la chance et l'honneur de pouvoir y poser mon nom. Un merci aux rédactions d'Air Fan, d'Airpower et plus récemment de Raids Aviation pour ces opportunités et ce challenge.

Je ne retiendrai que du bon de ces 7 années à la tête d'un blog qui, et je pense que cela peut être écrit sans prétention, était devenu une référence dans le milieu de l'actualité de l'aviation militaire, aux côtés de grands noms de sites et blogs. 

L'heure est venue de passer aux remerciements. Si la démarche peut paraître classique, habituelle voire fastidieuse pour ceux qui la lisent, il n'en reste pas moins qu'elle est entièrement sincère et indispensable.

Les premiers remerciements vont en priorité à toutes mes sources, quelles qu'elles soient. Sans elles, pas d'information, pas d'exclusivité. C'est un immense et un profond MERCI pour toutes les informations qu'elles ont pu me transmettre au cours de ces années, et à mes questions répétées et insistantes afin d'avoir l'information la plus juste, la plus claire et la plus pertinente pour mes lecteurs. Ces remerciements vont de pair avec ceux destinés à tous les militaires (terriens, aviateurs, marins) que j'ai pu rencontrer et interroger lors de mes déplacements, qui ont toujours pris le temps de répondre avec passion et précision à mes nombreuses interrogations. Bravo et surtout, encore MERCI.

Un MERCI également à toutes ces personnes qui ont participé, de près ou de loin, à l'aventure Defens'Aero, que ce soit de manière active ou en soutien : Les spotters, les rédacteurs occasionnels ou habituels, les soutiens discrets lorsqu'il y avait un oubli, une erreur ou une faute ici ou là, mais aussi ceux qui m'ont conseillé dans leur spécialité, relu ou corrigé à de multiples occasions (Florent, Fred, Arnaud et les autres, merci, vos conseils étaient précieux !).

Enfin, et pour clôturer ces remerciements, un grand grand merci à vous, chers lecteurs. C'est vous qui, au travers des lectures, des partages et des discussions passionnées qui avez fait vivre le blog au cours de ces années. C'est vous qui, grâce à vos commentaires et vos retours, donnez l'envie de continuer, de s'accrocher, d'aller chercher l'information, de la recouper, de l'écrire et de la publier. Même si ce n'était pas facile tous les jours. MERCI et n'oubliez pas, dans cette période troublée par les « fake news » : Diversifiez vos sources, gardez un esprit critique, tout n'est pas blanc ou noir et ne relayez pas la propagande des Etats qui cherchent à nuire à nos institutions, à notre démocratie et à notre unité.

Un mot pour la fin : MERCI INFINIMENT.

« Defens'Aero sur la fréquence, pour la dernière fois. »

Loïc.