Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
La Force aérienne indienne réceptionne son premier Rafale DH

La Force aérienne indienne réceptionne son premier Rafale DH

© Dassault Aviation / M. Alleaume - Une image de synthèse du Rafale DH RB001 de la Force aérienne indienne.

© Dassault Aviation / M. Alleaume - Une image de synthèse du Rafale DH RB001 de la Force aérienne indienne.

Ce mardi 8 octobre 2019, la Force aérienne indienne a réceptionné son tout premier Rafale DH (biplace) au sein des installations de l'avionneur français Dassault Aviation, sur l'aéroport de Bordeaux-Mérignac. La cérémonie, organisée dans le cadre de l’Indian Air Force Day, a vu la présence du Président directeur général de Dassault Aviation Eric Trappier, du Ministre indien de la Défense Son Excellence Monsieur Shri Rajnath Singh et de la Ministre française des Armées Florence Parly.

La livraison de ce premier appareil se fait trois ans après la signature d'un contrat de 7,9 milliards d’euros, signé en septembre 2016, portant sur l'achat de 28 Rafale EH (monoplace) et 8 Rafale DH (biplace) au standard F3-R afin de moderniser et renforcer la Force aérienne indienne pour faire face à ces voisins, le Pakistan et la Chine. Dans ce contexte là, Dassault Aviation explique que « la livraison du premier Rafale Indien, matérialise la détermination de la France à répondre aux attentes et à la volonté du Gouvernement indien de conforter la protection et la souveraineté du pays, et illustre la coopération exemplaire de Dassault Aviation avec l’Armée de l’Air Indienne, l’un des partenaires les plus remarquables avec lesquels Dassault Aviation ait travaillé ».

Par ailleurs, lors de cette cérémonie, Dassault Aviation a également rappelé les liens qui unissent Paris et Delhi et leurs forces aériennes respectives depuis une cinquantaine d'années avec le Mystère IV, le Br.1050 Alizé, le Jaguar et le Mirage 2000, qui reste encore aujourd'hui l'un des principaux avions de combat de la Force aérienne indienne et régulièrement utilisé lors d'opérations militaires contre le Pakistan (défense aérienne et frappes aériennes planifiées).

Cette coopération franco-indienne se matérialise aussi dans l'industrie aéronautique indienne et au sein des universités et centres de recherche indiens avec « la construction de l’usine de production de la JV Dassault-Reliance Aerospace Ltd (DRAL) à Nagpur, ainsi que le soutien massif à la politique éducative et scientifique du Gouvernement indien au travers de l’implantation d’un centre d’ingénierie à Pune, de la création de la « Dassault Skill Academy » et de la mise en place d’un programme de formation professionnelle au métier d’ajusteur structures et équipements aéronautiques », souligne Dassault Aviation.

La réception de ce premier Rafale, le RB001, a aussi été marquée par son baptême par le Ministre indien de la Défense dans le cadre de la tradition « Shastra Pooja ». Si l'Inde a maintenant réceptionné son premier Rafale DH lors de cette cérémonie, l'appareil ne quittera pas le sol français puisque les premiers Rafale EH/DH ne devraient pas rejoindre la base aérienne d'Ambala, en Inde, avant mai 2020.

En attendant l'arrivée des seize premiers Rafale sur le continent asiatique, Dassault Aviation forme les équipages navigants (primo-formateurs, pilotes et navigateurs) et le personnel au sol (mécaniciens, spécialistes, armuriers, etc…) grâce au mini-escadron que l'avionneur français a reconstitué à Mérignac en recrutant d'anciens aviateurs de l'armée de l'Air française. A ce titre, d'après la presse indienne, trois pilotes indiens et quelques techniciens ont déjà été formés sur Rafale. Les prochains mois verront l'arrivée de trois équipes différentes d'aviateurs indiens, qui devraient comprendre chacune une dizaine de pilotes et navigateurs et une quarantaine de personnels au sol.

Mais entre octobre 2019 et mai 2020, la formation ab initio des personnels navigants indiens comprend 800 vols depuis l'aéroport français. Pour cela, et afin de limiter les nuisances sonores pour les riverains, Dassault conduira des sorties aériennes uniquement du lundi au vendredi, entre 8h30 et 18h00, avec l'absence de vols le lundi matin et le vendredi après-midi, une limitation de l'usage de la post-combustion au décollage, des arrivées au break avec tour de piste au-dessus des installations industrielles et une délocalisation des vols en patrouille de quatre appareils et des vols de nuit sur la base aérienne d'Istres.

© Dassault Aviation / S. Randé - Le RB001, lors de sa livraison à la Force aérienne indienne le 8 octobre 2019.

© Dassault Aviation / S. Randé - Le RB001, lors de sa livraison à la Force aérienne indienne le 8 octobre 2019.

Par ailleurs, outre la formation des pilotes et spécialistes, Dassault Aviation doit poursuivre les essais au sol et en vol des « India Specific Enhancements » (ISEs, équipements spécifiques Inde) demandés par la Force aérienne indienne. Cela comprend, entre autres, l'intégration d'un viseur de casque et de la nacelle d'observation et de désignation laser LITENING  l'amélioration des détecteurs de verrouillage radar, la conception d'un enregistreur de données pour des vols de 10 heures, l'amélioration et la modernisation de l'optronique secteur frontal (OSF), le développement de réacteurs M88 capables d'opérer dans des températures froides et à très haute altitude.

Les Rafale EH/DH indiens sont équipés des missiles air-air MICA IR/EM et des missiles air-air très longue portée METEOR, des bombes guidées laser et/ou GPS GBU et AASM, de la nacelle de reconnaissance RECO-NG et des missiles de croisière air-sol SCALP-EG. En outre, ces mêmes Rafale devraient aussi être armés, d'après le le blog Live Fist spécialisé dans les questions de défense en Inde, avec le missile de croisière air-sol supersonique indien BrahMos et le missile air-air indien Astra en cours de développement, qui doit équiper les Su-30MKI, Mirage 2000I/TI, MIG-29/UB et Tejas.

Pour rappel, le 10 septembre 2019, la Force aérienne indienne a officiellement réactivé le No. 17 Squadron « Golden Arrows » sur la base aérienne d'Ambala, située dans l'Etat d'Haryana, au nord de l'Inde. Cette réactivation est conduite dans le cadre de la montée en puissance du Rafale au sein de la Force aérienne indienne puisque cette base aérienne abritera les premiers Rafale EH/DH qui seront réceptionnés et mis en oeuvre dans un cadre opérationnel par Delhi.

La base aérienne d'Ambala est située dans la partie contrôlée par le Western Air Command de la Force aérienne indienne. Construite en 1948, cette base est aujourd'hui équipée de deux pistes en béton et asphalte, l'une mesurant 2 811m et la seconde 1 770m. Elle accueille aujourd'hui le No. 5 Squadron « Tuskers » et No. 14 Squadron « Bulls », équipés de Jaguar IS/IB, et un escadron de MIG-21 Bison. Déjà équipée de nombreux bâtiments opérationnels (salle d'opérations, marguerites…) , de soutien (hangars, entrepôts…) et de vie (cantines, logements…), la base aérienne d'Ambala a été renforcée et modernisée avec la construction de nouvelles structures pour l'arrivée des Rafale.

Ambala est une base aérienne stratégique puisqu'elle se situe à environ 200km de la frontière avec le Pakistan, ennemi de l'Inde, et de Delhi, capitale de l'Inde. Elle permettrait ainsi de mener des frappes aériennes au Pakistan, d'assurer une QRA (quick reaction force, ou permanence opérationnelle) pour protéger la frontière indienne en cas d'intrusion et d'assurer la défense de la capitale indienne et des intérêts (politiques, économiques, militaires, stratégiques…) qui s'y trouvent.

Le No. 17 Squadron « Golden Arrows » est un escadron créé sur la base aérienne d'Ambala en octobre 1951 sur Harvard-II B (T-6 Texan) jusqu'en octobre 1955. A cette date, il passe sur Vampire pendant deux ans, jusqu'en 1957. Là, il poursuit ses opérations sur Hawker Hunter jusqu'en 1975. C'est au cours de cette même année qu'il va voler sur MIG-21M « Fishbed » et qu'il va déménager sur la base aérienne de Bathinda jusqu'en 2011. Cette année là, l'escadron est mis en sommeil dans le cadre du retrait progressif des Mig-21 au sein de la Force aérienne indienne. L'actuel Chef d'état-major de la Force aérienne indienne, l'Air Chief Marshal BS Dhanoa, a commandé le No. 17 durant le conflit de Kargil, en 1999, entre Islamabad et Delhi.