Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
Un F-16CM de l'US Air Force s'est écrasé en Allemagne

Un F-16CM de l'US Air Force s'est écrasé en Allemagne

© USAF - Trois F-16CM/DM Fighting Falcon du 480th Fighter Squadron volent en formation avec un KC-135 Stratotanker du 185th Air Refueling Wing au-dessus de Spangdahlem AFB.

© USAF - Trois F-16CM/DM Fighting Falcon du 480th Fighter Squadron volent en formation avec un KC-135 Stratotanker du 185th Air Refueling Wing au-dessus de Spangdahlem AFB.

Ce mardi 8 octobre 2019, aux alentours de 15h00 (heure locale), un F-16CM de l'US Air Force s'est écrasé dans l'ouest de l'Allemagne, à proximité de la commune de Zemmer, située à seulement quelques kilomètres de la frontière avec le Luxembourg. L'appareil, qui appartient au 480th Fighter Squadron « Warhawks » du 52nd Fighter Wing, était stationné sur base aérienne américaine de Spangdahlem, située à une quinzaine de kilomètres du site de l'accident.

Le pilote a pu s'éjecter de l'appareil et a été récupéré sain et sauf par les services de secours allemands. Légèrement blessé, il a été toutefois transporté à l'hôpital afin de passer des examens complémentaires. D'après le communiqué de presse publié par la base aérienne de Spangdahlem, l'appareil et son pilote effectuaient une mission d'entraînement de routine. Le F-16CM Block 50 s'est écrasé dans une zone boisée et à proximité d'une petite route. La zone a été fermée par les services de secours afin de pouvoir éteindre l'incendie de l'épave, sécuriser le site, récupérer l'appareil et dépolluer le site.

Le communiqué de presse du 52nd Fighter Wing n'a pas donné de précisions concernant les causes de cet accident. Il est toutefois précisé qu'une enquête a été ouverte afin de déterminer précisément les raisons de crash, qu'elles soient humaines ou techniques. Entre le 7 et le 10 octobre, la base aérienne de Spangdahlem organise un exercice « base-wide readiness », qui entraîne une majeure partie des aviateurs (personnels navigants, mécaniciens, armuriers, commandos, services de soutien, etc…) à travailler dans un cadre qui simule une guerre de haute intensité.

Le dernier accident d'un F-16 en Allemagne remonte à 2015, lorsqu'un appareil s'est écrasé à proximité de la ville de Bayreuth, en Bavière, dans l'est de l'Allemagne, après la perte de son réacteur. Le pilote avait pu s'éjecter en étant que légèrement blessé. En 2011, c'est un A-10C Thunderbolt II qui était perdu non loin de Spangdahlem. Là aussi, le pilote avait pu s'éjecter.

La base aérienne de Spangdahlem, située dans l'ouest de l'Allemagne et à une petite centaine de kilomètres de la base aérienne de Ramstein, dispose du 480th Fighter Squadron « Warhawks » équipé d'une trentaine de F-16CM (monoplace) et F-16DM (biplace). Ces appareils, qui héritent des traditions des escadrons qui volaient sur F-4E/G Phantom II, sont spécialisés dans les missions SEAD (Suppression of enemy air defenses, destruction des menaces sol-air ennemies). Les pilotes sont aussi capables d'effectuer des missions de défense et de supériorité aérienne, ainsi que des missions air-sol plus conventionnelles (frappes aériennes planifiées, appui aérien rapproché, etc…).