Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
La base aérienne d'Eielson, en Alaska, se prépare à l'arrivée d'un escadron de F-35A Lightning II

La base aérienne d'Eielson, en Alaska, se prépare à l'arrivée d'un escadron de F-35A Lightning II

© Lockheed Martin - Un F-35A Lightning II sur la base aérienne d'Eielson, en Alaska, lors des essais sur piste enneigée, en novembre 2017.

© Lockheed Martin - Un F-35A Lightning II sur la base aérienne d'Eielson, en Alaska, lors des essais sur piste enneigée, en novembre 2017.

Actuellement, la base aérienne d'Eielson, située dans l'est de l'Alaska, accueille le 18th Aggressor Squadron du 354th Fighter Wing avec les F-16C/D Block 30 et les KC-135 Stratotanker du 168th Air Refueling Wing de l'US Air National Guard. Mais cette base aérienne, dont les escadrons sont placés sous le commandement de l'US Pacific Air Forces (PACAF), s'apprête à accueillir un tout nouvel escadron constitué sur F-35A Lightning II à compter du printemps 2020.

En effet, dans un communiqué de presse publié le 10 octobre 2019, la base aérienne d'Eielson a annoncé qu'elle venait officiellement de réactiver le 356th Fighter Squadron et de nommer un commandant, le Lt. Col. James Christensen, à la tête de ce nouvel escadron. Cet escadron de F-35A, et le second qui sera amené à être réactivé au cours des prochaines années, sont tous les deux placés sous le commandement du 354th Fighter Wing et vont opérer sous le commandement de l'US Pacific Air Forces.

Au total, la base aérienne avoir 54 F-35A Lightning II, dont les premiers exemplaires sont attendus d'ici avril 2020 et le reste d'ici 2022. L'arrivée de ces F-35A dans deux escadrons distincts demande la construction des installations militaires associées (tarmac, hangars, entrepôts, bâtiments opérationnels, bâtiments de vie, etc…) pour pouvoir opérer dans des conditions optimales, notamment avec les conditions climatiques et météorologiques difficiles de la région. En outre, il faut que la base construise également de nouveaux logements afin d'accueillir les familles de tous ces nouveaux aviateurs (pilotes, mécaniciens, armuriers, spécialistes, …), mais qui peuvent tout aussi bien vivre à l'extérieur et donc dans les communes environnantes. D'après les médias spécialisés américains, l'arrivée de ces deux escadrons nécessite la construction de plus de 500 logements, sachant qu'environ 80% des militaires vivent en dehors d'Eielson.

Lors de la cérémonie militaire organisée pour la réactivation du 356th FS, le Lt. Col. James Christensen a expliqué que « le 356th FS est réactivé afin de faire opérer les F-35A sur le théâtre du Pacifique ». En effet, « si l'on regarde l’histoire de cet escadron, le 356th Fighter Squdron était auparavant stationné dans le Pacifique, à la fois lors du conflit au Vietnam et pour défendre la Corée et le Japon depuis, respectivement, les bases aériennes de Kunsan et de Misawa. Nous sommes ravis de ramener l'escadron au sein de l'US INDOPACOM [United States Indo-Pacific Command, commandement Pacifique des États-Unis, NDLR] », a ajouté le patron du 356th.

L'emplacement stratégique de la base aérienne d'Eielson en Alaska et la mise en place du 356th sous le commandement de l'US PACAF permet à l'US Air Force et plus largement aux Etats-Unis d'avoir des avions de combat dits de « 5ème génération » qui vont s'entraîner et pousser au maximum leur interopérabilité avec les unités qui appartiennent à l'INDOPACOM. Ainsi, les F-35A Lightning II de ces deux escadrons pourront opérer sur le théâtre Indo-Pacifique directement depuis le territoire américain, en Alaska, mais ils pourront également être déployés sur des bases aériennes de cette région dont les tensions entre les Etats sont vives en raison, entre autres, des ressources énergétiques qui s'y trouvent, des revendications territoriales de chacun et la montée en puissance continue des forces armées de plusieurs pays, dont la Chine.