Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
Des Typhoon de la Royal Air Force partent en tournée au Moyen-Orient et en Asie

Des Typhoon de la Royal Air Force partent en tournée au Moyen-Orient et en Asie

© Crown copyright - Un Eurofighter Typhoon de la Royal Air Force en vol avec un Mirage 2000-5EDA de la Force aérienne de l'Emir du Qatar

© Crown copyright - Un Eurofighter Typhoon de la Royal Air Force en vol avec un Mirage 2000-5EDA de la Force aérienne de l'Emir du Qatar

Les forces aériennes européennes entretiennent des relations étroites (exercices communs, interopérabilité, équipement similaires, etc…) avec d'autres forces aériennes situées au Moyen-Orient ou en Asie, où la stabilité dans ces régions est troublée en raison de la présence de groupes terroristes et de tensions entre les Etats eux-mêmes. Afin de conserver et renforcer les relations avec ces pays et leurs forces armées, le Royaume-Uni vient notamment de débuter une tournée de quatre mois au Moyen-Orient et en Asie.

En effet, le 3 septembre 2019, huit Eurofighter Typhoon FGR.4 du 3, XI et 29 Squadron de la Royal Air Force ont quitté la base aérienne de Coningsby, située en Angleterre, dans l'est du Royaume-Uni. Ces appareils ont quitté leur base-mère accompagnés par un avion de ravitaillement en vol Voyager Mk.2 (A330 MRTT). Outre ces Typhoon et le ravitailleur, le détachement est soutenu par C-17 Globemaster III et C-130J Super Hercules, et il comprend environ 200 militaires au sol (mécaniciens, spécialistes avionique, armurier et systèmes de communication, du personnel de soutien administratif, etc…).

C'est aussi pour la Royal Air Force un moyen de prouver aux autres forces aériennes dans le monde ses capacités en matière d'action et de projection sur de très longues distances, comme l'a fait l'armée de l'Air française en 2018 avec la mission PEGASE (Australie, Inde, Malaisie, Vietnam et Singapour).

A l'occasion de ce déploiement, l'Air Chief Marshal Stephen Hillier a déclaré que « cet exercice est extrêmement important et montre que, même si la Royal Air Force est engagée dans des opérations au Moyen-Orient et ailleurs, nous avons toujours la capacité de nous déployer efficacement à l'autre bout du monde, avec à la fois des Typhoon, des ravitailleurs et des avions de transport, ainsi que les Red Arrows ». « Cela renforce le message selon lequel le Royaume-Uni est un acteur mondial doté d'une puissance mondiale, renforçant ainsi nos relations avec nos alliés et favorisant la prospérité du Royaume-Uni », a-t-il aussi ajouté.

La première étape de cette tournée a conduit les Typhoon britanniques à Oman. Sur place, depuis la base aérienne de Thamrait, les pilotes britanniques vont pouvoir s'entraîner à conduire des missions d'appui aérien rapproché sur des champs de tirs avec de l'armement bons de guerre (Paveway IV, passes canon air-sol, etc…). Cet exercice est effectué en étroite coopération avec les aviateurs de la Force aérienne royale d'Oman, qui vient de percevoir ses premiers Typhoon, ainsi qu'avec des Forces spéciales d'Oman et des contrôleurs aériens avancés (JTAC).

Pendant deux semaines, et jusqu'au 19 septembre, les britanniques vont pouvoir former, entraîner, conseiller et apporter des retours d'expériences aux pilotes omanais qui découvrent l'Eurofighter. Il est également prévu de constituer des « Combined Air Operations ». Cet exercice, appelé « Magic Carpet », doit aussi faire intervenir dans une moindre mesure du personnel et des bâtiments de la Marine royale d'Oman ainsi que des militaires de l'US Air Force.

A l'occasion de cet exercice, le commandant du détachement britannique, Steve Kenworthy, également commandant du 3(F) Squadron, a souligné que « la topographie et le climat d'Oman offrent des conditions d'entraînement idéales pour les pilotes et les mécaniciens du 3(F) Squadron avant leur déploiement opérationnel en soutien à l'opération Shader [au-dessus de l'Irak et de la Syrie, NDLR] l'année prochaine ».

« L'opportunité de s'entraîner et de socialiser avec nos collègues de la Force aérienne royale d'Oman donne une dimension supplémentaire passionnante et enrichissante à l'exercice qui, j'en suis sûr, renforcera le partenariat solide et profond qui existe depuis de nombreuses années entre le Royaume-Uni et Oman », a-t-il aussi ajouté. La RAF a effectivement une relation de longue durée avec Oman puisque cette dernière était équipée de Jaguar achetés à Londres, s'équipe actuellement en Eurofighter et Hawk 103 et 203. En outre, les forces armées britanniques s'entraînent depuis plusieurs dizaines d'années dans le désert d'Oman, que ce soit au sol, dans les airs mais aussi au large, en mer.

Cette étape terminée, le détachement britannique rejoindra la base aérienne d'Al Udeid, Qatar, où il s'entraînera avec les Mirage 2000-5EDA/DDA et peut-être même avec les Rafale EQ/DQ de la Force aérienne de l'Emir du Qatar, dans le cadre de l'exercice « Epic Skies ». Cela permettra aussi aux pilotes locaux de renforcer leurs connaissances sur cet appareil puisque Doha a passé une commande concernant l'achat de 24 Eurofighter Typhoon.

A la suite, les Anglais quitteront le Moyen-Orient afin de rejoindre l'Asie où ils vont effectuer des exercices conjoints avec la Force aérienne royale malaysienne, la Force aérienne d'autodéfense japonaise et la Force aérienne de la République de Corée du Sud.