Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
Les F/A-18A/B Hornet australiens ont effectué 400 000 heures de vol

Les F/A-18A/B Hornet australiens ont effectué 400 000 heures de vol

© RAAF - Deux F/A-18A Hornet de la Royal Australian Air Force lors d'une mission au-dessus de l'Irak, pendant l'opération Inherent Resolve.

© RAAF - Deux F/A-18A Hornet de la Royal Australian Air Force lors d'une mission au-dessus de l'Irak, pendant l'opération Inherent Resolve.

Dans un communiqué de presse publié le 26 août 2019, l'Australian Department of Defence a annoncé que la flotte des F/A-18A (monoplace) et F/A-18B (biplace) Hornet Legacy de la Royal Australian Air Force (RAAF) venait d'accumuler plus de 400 000 heures de vol depuis sa mise en service actif, il y a 35 ans.

A cette occasion, Scott Woodland, le commandant du No. 2 Operational Conversion Unit (escadron de transformation opérationnelle), a expliqué que « la Force aérienne doit en grande partie ce succès aux techniciens, mécaniciens, logisticiens et ingénieurs qui ont soutenu les opérations de Hornet pendant plus de 30 ans. Il ne fait aucun doute que c’est le dévouement et l’engagement d’individus qui ont contribué à cet événement ».

Afin de remplacer sa flotte de Mirage IIIO, la Royal Australian Air Force sélectionne le F/A-18A/B Hornet en octobre 1981. L'Australie passe une commande pour 57 F/A-18 (monoplace) et 18 F/A-18B (biplace), soit un total de 75 appareils. Les deux premiers exemplaires, construits et assemblés aux Etats-Unis, ont été perçus par la RAAF en octobre 1984. Les autres appareils seront construits également aux Etats-Unis mais assemblés en Australie dans le cadre de l'accord signé lors de la vente. Les derniers Hornet Legacy seront réceptionnés en mai 1990.

A ce jour, la Royal Australian Air Force opère une flotte de 71 Hornet, puisque quatre appareils ont été perdus dans des accidents entre 1987 et 1992 lors de missions d'entraînement, entraînant la mort de cinq pilotes. Depuis ce dernier accident, la RAAF n'a plus perdu d'appareils. Cette flotte est répartie entre quatre escadrons, stationnés sur deux bases aériennes différentes. Le Number 75 Squadron sur la base aérienne de Tindal, dans le nord de l'Australie, ainsi que le Number 3 Squadron, le Number 77 Squadron et le Number 2 Operational Conversion Unit sur la base aérienne de Williamtown, dans le sud est du pays.

Depuis leur mise en service, les Hornet Legacy ont été modernisés dans les années 2000 afin de pouvoir faire face aux nouvelles menaces, d'utiliser des technologies plus récentes et plus performantes et afin de pouvoir opérer avec des aéronefs contemporains. Cette modernisation a permis, entre autres, l'intégration d'un viseur de casque, d'un système de communication crypté, de la Liaison L16, de nouveaux systèmes de contre-mesures, du radar AN/APG-73, d'une avionique modernisée avec des écrans, le remplacement de certaines pièces usées par le temps, la mise à niveau de l'ordinateur de bord, etc…

Aujourd'hui, dans le cadre de leurs missions opérationnelles, les Hornet australiens utilisent le canon M61 de 20mm, les missiles air-air AIM-120 AMRAAM (Advanced Medium Range Air-to-Air Missile) et AIM-132 ASRAAM (Advanced Short Range Air-to-Air Missile), des bombes GBU-10, GBU-12 et GBU-16 Paveway II guidées laser, des JDAM (Joint Direct Attack Munition) guidées par GPS et laser, le missile de croisière AGM-158 JASSM (Joint Air-To-Surface Stand-Off Missile) et le missile anti-navire HARPOON.

Les Hornet Legacy de la Royal Australian Air Force ont participé à de nombreux exercices à l'extérieur de leurs frontières nationales, dont notamment Red Flag, aux Etats-Unis. Sur le territoire national, les Hornet assurent la permanence opérationnelle et ont assuré à plusieurs reprises une bulle de protection (surveillance et protection) lors de grands événements.

L'Australie a aussi engagé ses Hornet lors d'opérations extérieures. La toute première mission opérationnelle s'est déroulée en 2001 afin d'assurer la protection de la base aérienne américaine de San Diego, alors largement occupée par le théâtre afghan après les attentats du 11 septembre. En 2003, l'Australie engage des Hornet dans le coalition qui intervient en Irak et ils réalisent des missions de Close Air Support (appui aérien rapproché) et d'Air Interdiction (frappes contre des objectifs planifiés). Enfin plus récemment, des Hornet ont été déployés en septembre 2014 sur la base aérienne d'Al Dhafra (Emirats arabes unis) pour participer à la lutte contre l'organisation Etat Islamique en Irak et en Syrie.

La Royal Australian Air Force prévoit de retirer du service actif ses derniers F/A-18A/B Hornet en décembre 2021 avec la montée en puissance, petit à petit, des F-35A Lightning II. Ces appareils opèrent aux côtés des F/A-18F Super Hornet, utilisés pour combler le trou capacitaire entre les Hornet Legacy et les Lightning II, et des EA-18G Growler, spécialisés dans la guerre électronique.