Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
La Bulgarie envisage d'acquérir 8 F-16C/D Block 70/72

La Bulgarie envisage d'acquérir 8 F-16C/D Block 70/72

© USAF - Un MIG-29UB « Fulcrum » de la Force aérienne bulgare lors d'une mission d'entraînement avec des F-16C du 177th Fighter Wing, en 2015.

© USAF - Un MIG-29UB « Fulcrum » de la Force aérienne bulgare lors d'une mission d'entraînement avec des F-16C du 177th Fighter Wing, en 2015.

En décembre 2018, le gouvernement bulgare a officiellement annoncé sa décision d'acquérir des F-16C/D « Viper » Block 70/72 afin de remplacer les vieillissants MIG-29UB « Fulcrum » encore en service mais dépassés technologiquement face aux appareils russes et difficiles à intégrer dans des opérations aériennes avec les autres avions de combat de l'OTAN. L'appareil américain de Lockheed Martin a été sélectionné face au F/A-18E/F Super Hornet de Boeing, l'Eurofighter Typhoon Tranche 1 (vendu par l'Italie, version d'occasion aux capacités air-air uniquement) et face au JAS-39E/F Gripen de Saab.

Pour cette acquisition, le Ministère bulgare de la Défense dispose d'une enveloppe d'1 milliard de dollars seulement, ce qui a pour conséquence la commande d'un nombre limité d'appareils et des négociations qui sont compliquées pour la Force aérienne bulgare puisqu'avec une si faible quantité d'avions, elle a une faible marge de manoeuvre dans ces négociations. Quoi qu'il en soit, la Defense Security Cooperation Agency (DSCA, Agence Américaine d'Exportation d'Armement) vient d'émettre un avis positif quant à la vente de 8 F-16C/D Viper à la Bulgarie.

En effet, dans une note Foreign Military Sale (FMS) publiée le 3 juin 2019, la DSCA a donné son accord pour la vente des avions de combat, de l'armement, du matériel de soutien et de la formation. L'ensemble de cette possible vente, qui doit encore être approuvée par le Congrès des Etats-Unis, est estimé à environ 1,673 milliard de dollars (environ 1,49 millard d'euros).

Cet accord prévoit, entre autres, la vente des 8 F-16C/D Block 70/72, de 10 réacteurs F110, 10 systèmes de liaison de données L16, 9 radars AESA à antenne active, 4 nacelles d'observation et de désignation laser AN/AAQ-33 SNIPER, des systèmes de positionnement par GPS et INS, des systèmes de communication cryptés par radio, 20 viseurs de casque JHMCS II avec jumelles de vision nocturne intégrées, des systèmes ROVER pour l'appui aérien rapproché, etc…

En ce qui concerne l'armement, du côté offensif, les Viper seront armés par l'habituel canon de 20mm M61 Vulcan, des missiles air-air à guidage radar AIM-120C7 AMRAAM, des missiles air-air infrarouges AIM-9X Sidewinder, des GBU-49 Enhanced Paveway II, des GBU-54 JDAM, des GBU-39 SDB-1 et des bombes lisses MK-82. Ce contrat prévoit aussi la vente des versions d'entraînement de ces différents armements.

Du côté défensif et en matière de protection, les Viper sont équipés de la nacelle de guerre électronique AN/ALQ-211 AIDEWS, des systèmes de contre-mesures infrarouges et électromagnétiques (largage de leurres et des paillettes), etc… Enfin, cette vente prévoit aussi le transfert de toute la documentation technique, le soutien technique sur place, des pièces de rechange, la formation des équipages navigants et des personnels au sol (mécaniciens, armuriers, spécialistes…), des simulateurs, etc…

La DSCA assure que « la vente proposée contribuera à renforcer les capacités de la Bulgarie en matière de défense de son espace aérien, de sécurité régionale et d'interopérabilité avec les États-Unis et l'OTAN ». « Ces appareils fourniront à la Bulgarie une flotte d’avions de combat polyvalents et modernes, lui permettant de fonctionner efficacement dans des zones dangereuses tout en renforçant l’interopérabilité de la Force aérienne bulgare avec les forces américaines et celles de l’OTAN », est-il aussi expliqué.

Pour rappel, le F-16V Viper Block 70/72 est la dernière version du célèbre F-16 de Lockheed Martin dévoilée en février 2012 (premier vol en octobre 2015). Cette version est destinée à faire perdurer cet avion de combat sur le marché de l'aviation militaire, notamment pour faire face aux avions dits de « 4ème génération ++ » (un qualificatif purement commercial), comme le Typhoon du consortium Eurofighter, le JAS-39 Gripen de Saab ou le Rafale de Dassault Aviation, de permettre aux armées déjà équipées de F-16 de se moderniser à des coûts attractifs et de permettre à d'autres qui ne peuvent s'acheter du F-35 Lightning II d'avoir un appareil récent et modernisé.

Selon son constructeur, le F-16V est une version qui est mise en place soit sur des appareils neufs sortis d'usine, mais qui peut tout aussi bien être installée sur des Block (ou « versions ») plus anciennes, ce qui permettrait à certaines forces aériennes de moderniser à moindre frais leur flotte d'avions de combat avec des équipements récents. Et cette stratégie semble fonctionner puisque Bahreïn a passé une commande pour 19 Viper, la Grèce va moderniser son parc de 155 F-16C/D, la Slovaquie va acquérir 14 appareils, Taïwan modernise 66 de ses actuels F-16A/B Block 20 et le Maroc va aussi moderniser ses F-16C/D Block 52 actuels au standard Viper et acheter 25 appareils supplémentaires.

Le Viper dispose, entre autres, du radar AESA à antenne active APG-83 de Northrop Grumman, dont certaines fonctionnalités sont issues des radars du F-22 Raptor (supériorité aérienne) et du F-35 Lightning II (attaque au sol). Ce radar permet de muscler ses capacités dans des conditions opérationnelles avec notamment une cartographie numérique de la zone des opérations, une capacité de frappe par tous temps, le suivi simultané de vingts cibles différentes, la conduite de missions air-air et air-sol au cours d'une même sortie aérienne, etc… 

Il est également équipé d'un système Automatic Ground Collision Avoidance System (AGCAS), d'un suivi de terrain automatique, de systèmes de communication modernes et capables de communiquer avec des avions dits de « 5ème génération », d'écrans numériques et tactiles, d’un nouveau système de navigation et de précision par GPS, etc…

Dans le cockpit, l'avionique du F-16V a été entièrement revue avec notamment l'intégration au centre du tableau, devant le pilote, d'un écran numérique haute résolution qui fournit de jour comme de nuit, selon Lockheed Martin, « une image tactique » de l'environnement et des images captées par la nacelle de désignation et d'observation, dont l'utilisation est facilitée par rapport aux anciennes versions.