Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
VARUNA 19 : Le Charles de Gaulle et le Vikramaditya s'entraînent de concert

VARUNA 19 : Le Charles de Gaulle et le Vikramaditya s'entraînent de concert

© Indian Navy - Formation franco-indienne composée de MIG-29K, Rafale M et E-2C Hawkeye.

© Indian Navy - Formation franco-indienne composée de MIG-29K, Rafale M et E-2C Hawkeye.

Le 05 mars 2019, le groupe aéronaval (Task Force 473) constitué autour du porte-avions Charles de Gaulle de la Marine nationale a appareillé de son port d'attache de Toulon afin d'entamer la mission CLEMENCEAU. L'escorte du navire amiral est composée de la frégate de défense aérienne Forbin, de la frégate multi-missions Provence, du Bâtiment de commandement et de ravitaillement Marne, d’un sous-marin nucléaire d’attaque et de frégates étrangères qui participent et soutiennent ce dispositif. En outre, dans les airs, le Groupe aérien embarqué (GAé) est armé par 20 Rafale Marine, 2 avions d'alerte avancée E-2C Hawkeye, 2 hélicoptères Dauphin et un hélicoptère NH-90NFH Caïman.

L'ensemble de ce dispositif a d'abord navigué dans la mer Méditerranée afin de s'entraîner avec le groupe aéronaval italien et ses AV-8B+ et TAV-8B de l'Aviazione Navale de la Marina Militare, avant de poursuivre avec les forces armées égyptiennes dans le cadre de l'exercice RAMSES. De là, les opérations aériennes au-dessus l'Irak et de la Syrie se sont enchaînées au sein de l'opération Chammal.

Par la suite, dans le courant du mois d'avril, la TF 473 a franchi le canal de Suez pour rejoindre l'océan Indien où elle s'est entraînée avec le porte-avions américain USS John C. Stennis (CVN 74). Enfin, la mission s'est poursuivie avec la mise en place de l'exercice franco-indien VARUNA 2019, pour sa dix-septième édition.

En effet, après une escale au port de Goa, dans l'ouest de l'Inde, afin de finaliser les derniers préparatifs, le Task Group « Paris » et le Task Group « Delhi » ont pris la mer pour conduire, entre le 7 et le 10 mai, cet exercice. La France engageait ici le Charles de Gaulle, les frégates Forbin et Provence, un sous-marin nucléaire d’attaque ainsi que le ravitailleur Marne. L'Inde, de son côté, a déployé le porte-aéronefs INS Vikramaditya, la frégate Tarkash, le sous-marin Shishumar, le destroyer Mumbai, le bâtiment logistique Deepak ainsi que la frégate française Latouche-Tréville qui était intégrée au dispositif indien.

Sur mer, les missions ont impliqué « des phases de coopération entre escorteurs des deux marines » et « les participant ont mené des exercices de tir, des manœuvres de ravitaillement à la mer, de remorquage, et des visites », explique le Ministère français des Armées. Sous l'eau, pour la toute première fois entre ces deux nations, « le sous-marin indien et le sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) français se sont indépendamment exercés à la lutte anti-navire contre les bâtiments de surface et se sont également chassés mutuellement ».

Enfin dans les airs, pas moins de neuf pontées ont été réalisées par les deux groupes aéronavals. La Chasse Embarquée a catapulté ses Rafale M et E-2C Hawkeye, tandis que l'Indian Naval Air Arm a engagé des MIG-29K/KUB (monoplace / biplace) « Fulcrum-D ». Plusieurs missions ont été organisées afin, entre autres, de renforcer l'interopérabilité entre les deux nations. C'était aussi l'occasion pour la France de montrer les capacités des Rafale Marine, possible futur avion de combat embarqué de la Marine indienne. Enfin, les Rafale M ont aussi pu « conduire des frappes au sol en compagnie des Mig-29 sur Pigeon Island, une première depuis 2004 », ajoute le Ministère des Armées.

La route de la Task Force 473 va l'amener à conduire une série d'exercices bilatéraux appelée LA PEROUSE (officier de marine et explorateur français du 18ème siècle), du 17 au 25 mai 2019 dans le golfe du Bengale, avec la Japan Maritime Self-Defense Force, l'US Navy et l'Australian Navy. Le Ministère des Armées précise que l'objectif ici consiste à « développer et entretenir des liens forts, des habitudes de travail et une connaissance mutuelle indispensables à l’efficacité de notre action dans ces zones maritimes d’intérêts stratégiques où transitent 25 % du trafic mondial et 75 % des importations de l’Union européenne ».

VARUNA 19 : Le Charles de Gaulle et le Vikramaditya s'entraînent de concert
VARUNA 19 : Le Charles de Gaulle et le Vikramaditya s'entraînent de concert
VARUNA 19 : Le Charles de Gaulle et le Vikramaditya s'entraînent de concert
VARUNA 19 : Le Charles de Gaulle et le Vikramaditya s'entraînent de concert
VARUNA 19 : Le Charles de Gaulle et le Vikramaditya s'entraînent de concert
VARUNA 19 : Le Charles de Gaulle et le Vikramaditya s'entraînent de concert
VARUNA 19 : Le Charles de Gaulle et le Vikramaditya s'entraînent de concert
VARUNA 19 : Le Charles de Gaulle et le Vikramaditya s'entraînent de concert
VARUNA 19 : Le Charles de Gaulle et le Vikramaditya s'entraînent de concert
VARUNA 19 : Le Charles de Gaulle et le Vikramaditya s'entraînent de concert
VARUNA 19 : Le Charles de Gaulle et le Vikramaditya s'entraînent de concert