Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
Rafale, le standard F4 officiellement lancé

Rafale, le standard F4 officiellement lancé

La ministre des Armées, Mme Florence Parly, et le PDG de Dassault Aviation, M. Eric Trappier, ont eu l'occasion de présenter les chantiers à venir pour l'aviation de combat française.

La ministre des Armées, Mme Florence Parly, et le PDG de Dassault Aviation, M. Eric Trappier, ont eu l'occasion de présenter les chantiers à venir pour l'aviation de combat française.

Texte et photos (sauf mention contraire) : Mathieu Mounicq

Lundi 14 janvier, la ministre des Armées, Florence Parly, et la Secrétaire d'État auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieusecq, se sont rendues à l'usine Dassault Aviation de Mérignac (33). Cette visite avait pour objets le lancement officiel du standard F4 du Rafale et le renouvellement de la convention entre Dassault Aviation et le ministère des Armées pour le soutien aux PME de la Défense.

Ce déplacement fut également mis à profit par Florence Parly et Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation, pour faire un point sur le projet SCAF, le planning 2019 pour le Rafale à l'export et enfin la commande à venir de la tranche 5 des Rafale français.

Lancement du standard F4

La visite de la ministre des Armées a donc permis la remise au PDG de Dassault Aviation du contrat de développement pour le standard F4 du Rafale pour un montant de 1,9 Milliard d'euros. Ce standard s'inscrit dans la démarche d'amélioration continue du Rafale selon les progrès de la technologie  et les retours d'expérience de l'Armée de l'Air et de la Marine Nationale. Il fera suite au standard F3R (polyvalence élargie) dont les premiers avions ont été livrés par l'avionneur à la DGA en 2018 et devrait arriver dans les forces à partir de 2024.

Ce nouveau standard reposera sur quatre piliers :

- connectivité : nouvelles liaisons satellite et intra-patrouille, serveur de communication, radio logicielle ;

- systèmes : amélioration du radar RBE2 et des capteurs de l'optronique secteur frontal (OSF), mise à jour du dispositif de contre-mesures Spectra, possibilité d'intégration du viseur de casque  ;

- emports : intégration des missiles Sclap révovés et Mica Nouvelle Génération, mise en œuvre  de nouveaux Armements Air-Sol Modulaires (AASM) de 1000 kg ;

- disponibilité : mise en place d'un nouveau système de pronostic et d'aide au diagnostic amenant la réalisation de plus de maintenance de façon préventive, nouveau calculateur pour les moteurs M88, Maintien en Condition Opérationnelle (MCO) davantage verticalisé sous autorité de l'avionneur.

"Le standard F4 représente l'assurance que le Rafale restera au meilleur niveau mondial afin que nos forces aériennes de combat puissent mener l'ensemble de leurs missions de la façon la plus efficiente, que ce soit dans le cadre de coalitions ou de façon parfaitement autonome comme l'exige la dissuasion nucléaire française, a déclaré Eric Trappier. Ce nouveau standard garantit également que le Rafale restera une référence crédible à l'export. Enfin, il confirme la démarche d'amélioration continue et contribue au développement des compétences des industriels."

Convention pour le soutien aux PME de la Défense

La visite de la ministre des Armées a également été l'occasion de renouveler la convention existant entre le ministère des Armées et la société Dassault Aviation depuis 2014 pour le soutien aux PME de la Défense. On rappelle que plus de 500 entreprises nationales participent au programme du Rafale, une grande partie d'entre elles étant des PME. La somme d'emplois directes et indirects associés est d'environ 2500.

La ministre des Armées et le PDG de Dassault Aviation ont signé la convention entourés de plusieurs chefs d'entreprises.

La ministre des Armées et le PDG de Dassault Aviation ont signé la convention entourés de plusieurs chefs d'entreprises.

© Airbus - Les capacités du SCAF, notamment en terme de communication, d'échange et de transfert de données. On notera l'absence du Rafale dans cette infographie.

© Airbus - Les capacités du SCAF, notamment en terme de communication, d'échange et de transfert de données. On notera l'absence du Rafale dans cette infographie.

Lors de leur discours respectif ce 14 janvier, Florence Parly et Eric Trappier ont largement évoqué l'avancement de ce programme qui représente l'avenir des aviations de combat française et allemande et sera porté conjointement par Airbus et Dassault Aviation.

Florence Parly a ainsi évoqué que la DGA travaille déjà sur une étude préliminaire qui sera rendue dès cette fin janvier. Le contrat lançant l'étude de développement sera prochainement signé, les premiers démonstrateurs de moteurs et d'aéronefs devraient être présentés au Salon du Bourget à l'horizon 2025 et l'échéance d'entrée en service planifiée actuellement se situe aux alentours de 2040.

Planning 2019 du Rafale Export

Même si aucune annonce particulière vis à vis de nouvelles perspectives export du Rafale n'a été faite lors de la visite de Florence Parly à Mérignac, la ministre des Armées et Eric Trappier ont rappelé l'importance pour Dassault Aviation de décrocher de nouveaux contrats. C'est d'autant plus important pour l'avionneur que celui-ci ne construira aucune machine destinée aux armées françaises entre 2019 et 2022, la production étant uniquement consacrée sur cette période aux contrats étrangers. Eric Trappier a cependant salué les perspectives exports qui seront amenées par le développement du nouveau standard F4 dont certaines capacités techniques seront disponibles dès 2022.

La dizaine de Rafale en cours de fabrication lors de notre visite étaient des modèles DQ et EQ destinés au Qatar.

La dizaine de Rafale en cours de fabrication lors de notre visite étaient des modèles DQ et EQ destinés au Qatar.

Du côté des livraisons, les 3 derniers Rafale égyptiens du premier lot de 24 appareils sont partis pour l’Égypte le 18 décembre dernier. Les supports de formations et les simulateurs de maintenance pour les équipages et personnels techniques ont également été déployés au sein de l'armée de l'air égyptienne.

Dassault Aviation s'apprête par ailleurs à livrer officiellement au Qatar en février les premiers Rafale DQ et EQ. L'avionneur assurera par la suite à partir du mois d'avril prochain une formation complémentaire aux personnels navigants et aux techniciens qataris qui ont été formés sur Rafale B et C par l'Armée de l'Air. Cette formation sera réalisée sur les appareils qataris nouvellement livrés depuis le site de Mérignac.

En cours de finalisation sur la chaine de production le 14 janvier, le Rafale DQ QA204 sera prochainement livré au Qatar.

En cours de finalisation sur la chaine de production le 14 janvier, le Rafale DQ QA204 sera prochainement livré au Qatar.

Du côté indien, Dassault Aviation devrait livrer le 1er des 36 Rafale destinés aux forces aériennes indiennes au mois de septembre et commencera concomitamment la formation complète des personnels navigants et des techniciens depuis Mérignac là encore.

Commande de la 5e tranche de Rafale français

Dernier point évoqué lors de la visite de Florence Parly dans la région bordelaise, le ministère des Armées a annoncé la livraison par Dassault des 28 appareils de la tranche 4 entre 2022 et 2024 et la commande des 30 Rafale de la 5e tranche dans le cadre de la Loi de Programmation Militaire (LPM) en 2023.