Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
Un JAS-39 Gripen suédois largue une GBU-49 pour… éteindre un feu de forêt

Un JAS-39 Gripen suédois largue une GBU-49 pour… éteindre un feu de forêt

© SAF - Le JAS-39C Gripen largue sa GBU-49 pour tenter d'éteindre un incendie.

© SAF - Le JAS-39C Gripen largue sa GBU-49 pour tenter d'éteindre un incendie.

Depuis plus d'une semaine maintenant, la Suède doit faire face à une sécheresse extrême et à d'importants feux de forêt que les pompiers locaux n'arrivent pas à contrôler et à maitriser. A ce jour, plusieurs milliers d'hectares sont partis en flammes après des départs de feux signalés dans une cinquantaine d'endroits différents. Les services de secours locaux, qui ne sont pas habitués à ce genre de situation, sont dépassés et ont fait appel à l'aide européenne.

Dans ce contexte, outre l'Italie et la Norvège, la France a envoyé une trentaine de pompiers, deux Canadair CL-415 et un avion de liaison et d'observation de la Sécurité Civile. Arrivés le 20 juillet, en quatre jours, les CL-415 ont effectué 423 largages en 88 heures de vol, tandis que le Beechcraft a mené 17 heures de vol pour des missions de reconnaissance. Outre ces moyens conventionnels de lutte contre les feux, la Suède a expérimenté, par force, une nouvelle solution avec le tir d'une GBU-49 pour étouffer un feu.

En effet, depuis une dizaine de jours maintenant, un feu brûle sans discontinu sur le champ de tirs d'Älvdalen, situé dans le centre de la Suède. Malgré les efforts des hélicoptères bombardiers d'eau et un terrain difficile d'accès, il était impossible de déployer sur place et au plus près des flammes des pompiers. Ces derniers risquaient d'être touchés voire tués par les explosions de munitions qui n'ont pas explosé lors de précédents exercices de tirs et qui seraient mises à feu avec la chaleur de l'incendie.

A titre d'information, des situations de ce genre ont déjà eu lieu en France, où des sapeurs-pompiers, en combattant un feu, se sont retrouvés au milieu d'un champ de tirs. Par chance, des militaires présents dans la zone ont rapidement rejoint ces pompiers afin de les évacuer. Quelques heures plus tard, avec l'avancée du feu, des munitions explosaient dans ce même champ de tirs…

Face à cette impasse, la Force aérienne suédoise a reçu une demande d'aide des autorités locales en charge de la maitrise du feu. Avec le tir de cette GBU-49, l'objectif est de tenter d'éteindre l'incendie en créant une onde choc et en l'étouffant avec les flammes provoquées par l'explosion de la bombe. Pour se faire, le JAS-39C a décollé de la base aérienne de Ronneby, située dans le sud du pays, ce mercredi 25 juillet 2018. Accompagné par un second Gripen, il est allé frapper la zone désignée.

Dans un communiqué de presse publié par la Force aérienne suédoise, un responsable des opérations de lutte contre le feu a indiqué que « l'évaluation préliminaire à l'heure actuelle montre que cela a eu un effet positif et que ça peut être considéré comme une possibilité dans le futur ». Les incendies qui se trouvaient dans un rayon d'une centaine de mètres autour de la zone d'impact ont été éteints, d'après la presse locale.

« C'était une tentative pour résoudre un problème unique dans un secteur difficile à atteindre : suite à la demande de cette frappe aérienne avec une bombe, la question a été préparée et nous avons constaté qu'une tentative pouvait être faite », explique de son côté la force aérienne. « L'avion de combat s'est retrouvé exactement où il le fallait et les résultats préliminaires sont très bons », est-il aussi ajouté.