Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
Quelle disponibilité pour les hélicoptères des forces armées françaises ?

Quelle disponibilité pour les hélicoptères des forces armées françaises ?

La mise en condition opérationnelle (MCO) est un des premiers et principaux chantiers pour la Ministre des Armées, Florence Parly. A ce titre, en décembre 2017, elle a présenté des mesures réparties en deux axes majeurs pour tenter de faire face à ce problème qui impacte la disponibilité des hélicoptères des trois armées (Aviation légère de l'Armée de Terre, Marine nationale et armée de l'Air) mais aussi et surtout, la formation et l'entraînement des équipages navigants.

Le 09 janvier 2018, le député François Cornut-Gentille (LR) a demandé à la Ministre des Armées le nombre de matériels en service, le taux de disponibilité au 31 décembre 2016 et au 31 décembre 2017, le coût de cette MCO et l'âge moyen du parc de tous les différents hélicoptères. Ce n'est que sept mois plus tard, le 07 juillet 2018, qu'une réponse à cette question a été donnée.

Il est toutefois nécessaire de rappeler, comme le précise le site Zone Militaire, « qu'un aéronef est dit « disponible » s’il est « apte à moins de 6 heures » à effectuer au moins une mission correspondant « à celles indiquées dans sa fiche de caractéristique militaire, sur tous sites d’emploi ». Enfin, il faut aussi ajouter que ces données sont des moyennes et que les appareils déployés dans les opérations extérieures ou engagés sur le territoire national pour des missions de service public disposent généralement d'une disponibilité bien meilleure que ceux restés en métropole pour la formation et entraînement.

Entre le 31 décembre 2016 et le 31 décembre 2017, seuls les Tigre HAP, les Gazelle et les Cougar ont vu leur disponibilité augmenter de quelques points. Le reste de la disponibilité de la flotte a soit diminué de quelques points aussi, soit plus fortement. La meilleure dispo revient aux Dauphin, qui s'établit à 51,90%, suivis par les vénérables Gazelle, à 49,20%. La pire disponibilité est celle des Lynx, qui est de 18,80%.

© PECCHI Anthony / Airbus Helicopters - Un Dauphin AS365 N3+ de la Marine Nationale en mission dans le sud de la France.

© PECCHI Anthony / Airbus Helicopters - Un Dauphin AS365 N3+ de la Marine Nationale en mission dans le sud de la France.

MARINE NATIONALE

  • ALOUETTE III (âge moyen de 43,50 ans) :

Au 31 décembre 2017, le taux de disponibilité des Alouette III est de 39,70% pour un parc composé de 19 appareils, avec un coût de maintien en condition opérationnelle qui s'élève à 26,99 millions d'euros.

Au 31 décembre 2016, le taux de disponibilité était de 44,80% pour un parc composé de 19 exemplaires.

  • DAUPHIN (âge moyen de 30,60 ans) :

Au 31 décembre 2017, le taux de disponibilité des Dauphin est de 51,90% pour un parc composé de 11 appareils, avec un coût de maintien en condition opérationnelle qui s'élève à 33,96 millions d'euros. Ce coût est partagé avec celui des hélicoptères Panther (voir ci-dessous).

Au 31 décembre 2016, le taux de disponibilité était de 61,60% pour un parc composé de 11 exemplaires.

  • PANTHER (âge moyen de 22,40 ans) :

Au 31 décembre 2017, le taux de disponibilité des Panther est de 39,60% pour un parc composé de 16 appareils, avec un coût de maintien en condition opérationnelle qui s'élève à 33,96 millions d'euros. Ce coût est partagé avec celui des hélicoptères Dauphin (voir ci-dessous).

Au 31 décembre 2016, le taux de disponibilité était de 41,90% pour un parc composé de 16 exemplaires.

  • LYNX (âge moyen de 36,70 ans) :

Au 31 décembre 2017, le taux de disponibilité des Lynx est de 18,80% pour un parc composé de 18 appareils, avec un coût de maintien en condition opérationnelle qui s'élève à 36,70 millions d'euros.

Au 31 décembre 2016, le taux de disponibilité était de 21,20% pour un parc composé de 19 exemplaires.

  • NH-90NFH Caïman (âge moyen de 4 ans) :

​​​​​​​Au 31 décembre 2017, le taux de disponibilité des NH-90NFH est de 34,20% pour un parc composé de 19 appareils, avec un coût de maintien en condition opérationnelle qui s'élève à 62,32 millions d'euros.

Au 31 décembre 2016, le taux de disponibilité était de 41,10% pour un parc composé de 18​​​​​​​ exemplaires.

© PECCHI Anthony / Airbus Helicopters - Mission conjointe d'un Tigre HAP et d'un NH-90TTH de l'ALAT.

© PECCHI Anthony / Airbus Helicopters - Mission conjointe d'un Tigre HAP et d'un NH-90TTH de l'ALAT.

AVIATION LEGERE DE L'ARMEE DE TERRE

  • GAZELLE (âge moyen de 32,10 ans) :

Au 31 décembre 2017, le taux de disponibilité des Gazelle est de 49,20% pour un parc composé de 99 appareils, avec un coût de maintien en condition opérationnelle qui s'élève à 63,03 millions d'euros.

Au 31 décembre 2016, le taux de disponibilité était de 46,30% pour un parc composé de 109 exemplaires.

  • TIGRE HAP (âge moyen de 8,50 ans) :

​​​​​​Au 31 décembre 2017, le taux de disponibilité des Tigre HAP est de 23,00% pour un parc composé de 38 appareils, avec un coût de maintien en condition opérationnelle qui s'élève à 83,37 millions d'euros. Ce coût est partagé avec celui des hélicoptères Tigre HAD (voir ci-dessous).

Au 31 décembre 2016, le taux de disponibilité était de 20,00% pour un parc composé de 38 exemplaires.

  • TIGRE HAD (âge moyen de 2,70 ans) :

​​​​​​Au 31 décembre 2017, le taux de disponibilité des Tigre HAD est de 34,00% pour un parc composé de 24 appareils, avec un coût de maintien en condition opérationnelle qui s'élève à 83,37 millions d'euros. Ce coût est partagé avec celui des hélicoptères Tigre HAP (voir ci-dessus).

Au 31 décembre 2016, le taux de disponibilité était de 36,00% pour un parc composé de 21 exemplaires.

  • COUGAR (âge moyen de 27,70 ans) :

​​​​​​Au 31 décembre 2017, le taux de disponibilité des Cougar est de 23,60% pour un parc composé de 26 appareils, avec un coût de maintien en condition opérationnelle qui s'élève à 48,66 millions d'euros.

Au 31 décembre 2016, le taux de disponibilité était de 20,30% pour un parc composé de 26 exemplaires.

  • NH-90TTH Caïman (âge moyen de 2,90 ans) :

Au 31 décembre 2017, le taux de disponibilité des NH-90TTH est de 36,10% pour un parc composé de 25 appareils, avec un coût de maintien en condition opérationnelle qui s'élève à 52,04 millions d'euros.

Au 31 décembre 2016, le taux de disponibilité était de 37,50% pour un parc composé de 21 exemplaires.

© PECCHI Anthony / Airbus Helicopters - Un H225M Caracal de l'armée de l'Air lors d'un entraînement au large de la Corse.

© PECCHI Anthony / Airbus Helicopters - Un H225M Caracal de l'armée de l'Air lors d'un entraînement au large de la Corse.

ARMEE DE L'AIR

  • H225M CARACAL (âge moyen de 11,90 ans) :

Au 31 décembre 2017, le taux de disponibilité des H225M Caracal est de 26,50% pour un parc composé de 18 appareils, avec un coût de maintien en condition opérationnelle qui s'élève à 31,79 millions d'euros.

Au 31 décembre 2016, le taux de disponibilité était de 28,40% pour un parc composé de 18 exemplaires.

FLOTTE MIXTE

  • FENNEC (âge moyen de 25,70 ans) :

Au 31 décembre 2017, le taux de disponibilité des Fennec ALAT et armée de l'Air est de 40,10% pour un parc composé de 58 appareils, avec un coût de maintien en condition opérationnelle qui s'élève à 7,13 millions d'euros.

Au 31 décembre 2016, le taux de disponibilité était de 44,20% pour un parc composé de 58 exemplaires.

  • PUMA et SUPER PUMA (âge moyen de 42,70 ans) :

Au 31 décembre 2017, le taux de disponibilité des Puma et Super Puma est de 32,90% pour un parc composé de 88 appareils, avec un coût de maintien en condition opérationnelle qui s'élève à 42,80 millions d'euros pour les Puma Air, 80,46 pour les Puma Terre et 11,53 pour les Super Puma.

Au 31 décembre 2016, le taux de disponibilité était de 33,20% pour un parc composé de 102 exemplaires.