Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
Partez à la rencontre du plus jeune pilote de voltige au monde, Jonathan Vincent !

Partez à la rencontre du plus jeune pilote de voltige au monde, Jonathan Vincent !

Entre deux reportages, les avions de combat, les hélicoptères et l'actualité de l'aéronautique militaire internationale, Defens'Aero change de cap et se pose dans le monde de l'aviation civile et de compétition. En effet, nous sommes partis rencontrer un jeune Français, le plus jeune pilote de voltige au monde, Jonathan Vincent. Il a accepté de répondre à nos question et vous en dit plus sur sa passion… !

Jonathan Vincent devant son avion, un ARS300.

Jonathan Vincent devant son avion, un ARS300.

Defens'Aero (DA) :

Bonjour Jonathan. Est-ce-que tu peux nous expliquer qui tu es, ton parcours, ainsi que ton palmarès ?

Jonathan Vincent (J.V.) : 

Je m’appelle Jonathan Vincent, et j'ai 20 ans. Je suis le plus jeune pilote de voltige aérienne du monde en compétition internationale.

Dès l’âge de 12 ans, je débutai ma formation de pilote privée et seulement 6 mois plus tard, je commençai ma carrière de pilote de voltige aérienne. Plus tard, à l’âge de 15 ans, je réalisai mes premières compétitions. Puis entre 15 et 18 ans, j’ai passé toutes mes catégories biplaces sur CR100 en obtenant plusieurs podiums. A 18 ans, j’ai fini 3ème au championnat de France national 2, juste derrière les pilotes de l'Equipe de Voltige de l'Armée de l'Air (EVAA). Ce résultat m’a ouvert les portes du monoplace et totalise aujourd'hui 200 heures de vol. En parallèle, je passe cette année mon bac S.

DA :  Dans quelle catégorie participes-tu ? 

J.V. : Dès ma première année en monoplace, je pilote un avion ultra performant, l’Extra 330 SC. Je fais déjà partie du groupe France en début de saison, puis je finis 6ème aux championnats de France où je gagne ma place en équipe de France. Ce résultat me permet de participer aux championnats d’Europe ADVANCED (national 1), lors desquels je finis vice-champion d’Europe par équipe et 6ème/55 au classement individuel !

Cette année, je vole sur l’avion de deux copropriétaires, un ARS 300 à Amiens. Je prépare les championnats de France qui se déroulent sur une semaine en juillet 2018 à Chambley, non loin de Metz, ainsi que les championnats du monde qui se dérouleront au mois d’août 2018, en Roumanie.

Jonathan Vincent, ici à bord de son Extra 330SC.

Jonathan Vincent, ici à bord de son Extra 330SC.

DA : D’où t'es venue cette passion pour l’aéronautique et plus particulièrement pour la voltige ?

J.V. : Cette passion est née grâce à mes parents. En effet, depuis tout petit, ils m’emmenaient sur des meetings aériens et les avions me faisaient rêver. Je suis donc très jeune tombé amoureux de ce milieu.

DA : Quel sentiment cela fait de se retrouver dans un milieu où les jeunes de ton âge sont rares ?

J.V. : Ca a été très enrichissant pour moi et je pense que ça m'a fait grandir plus vite car piloter un avion, c'est beaucoup de responsabilités ! Je pense aussi que cela aurait été cool quand même de pouvoir côtoyer des gens de mon âge.

DA : Comment concilier les études avec les entraînements/compétitions et financer cette passion ?

J.V. : Je suis issu d’une famille modeste. Depuis tout petit, ma famille et moi faisons d’énormes sacrifices pour pouvoir payer mes heures d’entraînements et faire en sorte que je puisse participer à toutes mes compétitions. Depuis mes premières compétitions, j’ai décroché des sponsors qui m’aident à financer mes saisons. A ce titre, je remercie tout particulièrement Subaru France qui me soutient depuis mes débuts.

Je cherche actuellement à me faire connaître sur les réseaux sociaux, cela m’aiderait énormément pour obtenir de nouveaux sponsors, ce qui me permettrait également de m’entrainer encore plus souvent. J’espère pouvoir prochainement posséder mon propre avion de voltige aux couleurs de mes partenaires pour réaliser de nombreuses démonstrations et participer à de nombreux événements. Ainsi, je pourrai peut-être commencer à vivre de ce sport qui me passionne tant.

DA : Quels sont tes objectifs pour cette année ?

J.V. : Mes objectifs de cette année sont de décrocher le titre de champion du monde par équipe et individuel, et d’obtenir ma qualification pour la dernière catégorie, le plus haut niveau, UNLIMITIED. Pour parvenir à ces objectifs, une préparation tout au long de l’année est nécessaire. L’hiver je ne pilote pas mais je dois rester en bonne condition physique, c’est pour cela que je m’exerce quotidiennement et fais du renforcement musculaire 4 fois par semaine dans une salle de sport. Une bonne condition physique est indispensable, et une bonne condition mentale l’est tout autant. Une fois toutes des deux semaines, je me rends chez un préparateur mental, ce qui m’apporte de la sérénité et me permet donc de mieux appréhender mes compétitions.

DA : Comment envisages-tu l’avenir ? 

J.V. : Plus tard, j’envisage également d’essayer de devenir pilote militaire. En effet, ce domaine m’a toujours attiré, et le monde de l’armée et ses valeurs sont des choses que je respecte énormément. Dans le futur, ce serait un honneur pour moi d’en faire partie.

Pour suivre et soutenir Jonathan, suivez-le sur ses réseaux sociaux :

Ici sur sa page Facebook !

Ici sur son Instagram !

Dans le cockpit de l'ARS 300, pendant un entraînement à la voltige aérienne.

Dans le cockpit de l'ARS 300, pendant un entraînement à la voltige aérienne.