Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
Le C-130J Super Hercules opère pour la première fois depuis la Jordanie

Le C-130J Super Hercules opère pour la première fois depuis la Jordanie

© EMA - Le premier C-130J Super Hercules se pose sur la base aérienne projetée, en Jordanie.

© EMA - Le premier C-130J Super Hercules se pose sur la base aérienne projetée, en Jordanie.

Après avoir été réceptionné le 22 décembre 2017, le premier C-130J Super Hercules de l'Escadron de Transport (ET) 2/61 « Franche-Comté » a réalisé sa toute première mission opérationnelle dans la bande sahélo-saharienne, le 20 mars 2018. Elle consistait à effectuer une mission logistique entre la base aérienne 123 d'Orléans, celle de N'Djamena au Tchad, ainsi qu'à Niamey, au Niger.

Cette première mission sur un théâtre d'opérations a été suivie, trois mois plus tard, par une seconde mission logistique, cette fois au Moyen-Orient puisque le C-130J s'est posé sur la base aérienne Prince Hassan, en Jordanie, ou Base aérienne projetée (BAP). En effet, dans un article publié le 04 juin 2018, l'Etat-Major des Armées (EMA) explique que « le 21 mai 2018, la base aérienne projetée (BAP) a accueilli pour la première fois le C-130J Super Hercules français ».

Il est notamment précisé que l'appareil, qui a décollé d'Orléans, a rejoint la BAP de Jordanie après un vol sans escale de six heures à une vitesse moyenne de 320 noeuds, soit environ 600km/h. Pour cette première mission opérationnelle au Moyen-Orient, le C-130J emportait avec lui « une trentaine de passagers, ainsi que du fret aéronautique et du matériel technique au profit de la BAP immédiatement déchargés par le détachement de transit interarmées aérien ».

L'appareil n'est pas rentré en métropole puisque cette mission n'était qu'une première étape avant de se poser sur la base aérienne 188 de Djibouti, dans la corne de l'Afrique. L'EMA explique que les équipages navigants vont « réaliser une expérimentation pour valider ses capacités d’atterrissage sur terrain sommaire, de jour comme de nuit, et travailler à la définition des procédures de vol sous JVN, les jumelles de vision nocturne ». Des procédés et des savoir-faire qui sont indispensables pour la conduite des opérations avec les Forces spéciales.

Pour rappel, le second Super Hercules doit arriver au sein de l'Armée de l'Air dans le courant du mois de juin 2018, tandis que les KC-130J Super Hercules, avec la capacité de ravitaillement en vol des hélicoptères et des avions de combat, doivent se poser sur le sol français l'an prochain, en 2019.