Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
Le Mexique veut acquérir huit hélicoptères MH-60R Seahawk

Le Mexique veut acquérir huit hélicoptères MH-60R Seahawk

© US Navy - Un MH-60R Seahawk du Battlecats of Helicopter Maritime Strike Squadron (HSM) 73 en approche de l'USS Theodore Roosevelt (CVN 71).

© US Navy - Un MH-60R Seahawk du Battlecats of Helicopter Maritime Strike Squadron (HSM) 73 en approche de l'USS Theodore Roosevelt (CVN 71).

Dans un note Foreign Military Sale (FMS) publiée le 19 avril 2018, la Defense Security Cooperation Agency (DSCA, Agence Américaine d'Exportation d'Armement) a donné son accord pour la vente au Mexique de huit hélicoptères multi-missions MH-60R Seahawk, de l'hélicoptériste américain Sikorsky. Cette vente, qui doit encore être approuvée par le Congrès des Etats-Unis, est estimée à 1,2 milliards de dollars, soit environ 1 milliard d'euros.

Outre la vente des huit hélicoptères spécialisés pour opérer dans un environnement maritime, ce contrat prévoit aussi la vente de 20 turbomoteurs T-700 GE 401 C, dont 16 sont installés et 4 en rechange ; 16 radars multi-modes APS-153(V), dont 8 installés et l'autre moitié en rechange ; 14 transpondeurs IFF AN/APX-123 ; 12 systèmes AN/AAS-44C (assure la surveillance, l'acquisition de cibles, le suivi, la télémétrie et la désignation laser) ; 30 jumelles de vision nocturne AN/AVS-9 Night Vision Devices ; etc…

Dans le gamme des armements de recherche et offensifs, les MH-60R seront vendus avec 1 000 bouées acoustiques AN/SSQ-36/53/62 ; 10 missiles air-sol AGM-114 Hellfire ; 38 systèmes lance-roquettes APKWS-II (Advance Precision Kill Weapon System II) WGU-59B ; 30 torpilles anti-sous-marine Mk-54 Lightweight Hybrid Torpedo (LHT) ; 12 canons M-240D de calibre 7.62mm, ainsi que 12 autres canons GAU-21 de calibre 12.7mm.

Par ailleurs, il est aussi compris la vente de plusieurs systèmes de communication, des bans d'essais, toute la documentation technique, la formation des équipages navigants (pilote, chef de bord, mécanicien de bord, opérateur armement) et du personnel au sol (mécaniciens, spécialistes cellule et avionique, armuriers, etc…). Dans ce contexte, des « contractors » américains seront déployés au Mexique pour assurer le soutien et une aide aux militaires mexicains.

La DSCA affirme que « cette vente soutiendra la politique étrangère et la sécurité nationale des États-Unis en contribuant à améliorer la sécurité d'un partenaire régional stratégique. Le Mexique est un partenaire solide dans la lutte contre le crime organisé et les organisations de trafiquants de drogues. La vente de ces hélicoptères au Mexique augmentera considérablement et renforcera ses capacités aéro-maritimes ».

On ne sait pas encore si ces MH-60R seront mis en oeuvre par la Fuerza Aérea Mexicana, ou par la Fuerza AeroNaval de l'Armada de México. Quoi qu'il en soit, ces appareils assureront « des missions de guerre anti-surface et anti-sous-marine, ainsi que des missions secondaires avec le ravitaillement par aérocordage, des missions Search and rescue (SAR, recherche et sauvetage), ainsi que du relais de communications ».

Actuellement, la Fuerza Aérea Mexicana met en oeuvre une flotte d'une quinzaine d'hélicoptères S-70/UH-60M, tandis qu'une vingtaine de machines doit encore être réceptionnée. De son côté, la Fuerza AeroNaval de l'Armada de México dispose de seulement neuf S-70/UH-60M.