Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
L'US Marine Corps réceptionne son premier CH-53K King Stallion

L'US Marine Corps réceptionne son premier CH-53K King Stallion

© USMC - Arrivée du tout premier CH-53K King Stallion sur l'US Marine Corps Air Station de New River, le 16 mai 2018.

© USMC - Arrivée du tout premier CH-53K King Stallion sur l'US Marine Corps Air Station de New River, le 16 mai 2018.

Le CH-53E Super Stallion est entré en service en 1981 au sein de l'US Marine Corps. Depuis cette date, il est quotidiennement utilisé pour effectuer des missions de transport de troupes et de matériels aux Etats-Unis, ainsi que sur les théâtres d'opérations (Liban, Irak, Somalie, Asie, Bosnie, Afghanistan, etc…). Mais cette flotte est aujourd'hui vieillissante et doit faire face à d'importants problèmes de disponibilité à la suite de leur utilisation intensive et de la baisse des crédits.

Pour remplacer cet hélicoptère de transport de lourd, l'US Marine Corps a décidé de continuer à faire confiance à Lockheed Martin en sélectionnant le CH-53K King Stallion. Après la signature d'un premier contrat pour la livraison de 156 unités en avril 2006, un an plus tard, en août 2007, un second contrat augmenta la cible finale à plus de 200 appareils.

C'est donc dans ce cadre là que le 16 mai 2018, Sikorsky, la filiale « hélicoptère » de l'avionneur américain Lockheed Martin, a livré le tout premier King Stallion (s/n #169021) à l'US Marine Corps lors d'une cérémonie officielle qui s'est tenue sur l'aéroport civil de West Palm Beach, situé dans le sud de la Floride (Etats-Unis).

A cette occasion, Dan Schultz, président de Sikorsky et ancien pilote de CH-53E, a déclaré que « cette première livraison d'un CH-53K à l'US Marine Corps marque le début de la livraison d'une nouvelle génération d'hélicoptères lourds par Sikorsky, qui apportent une capacité inégalée et étendue sur le champ de bataille moderne afin de fournir une grande flexibilité et efficacité dans des missions d'aide humanitaire et d'aide aux sinistrés pour les personnes dans le besoin ».

Bien que réceptionné par l'USMC, l'hélicoptère ne sera pas tout de suite utilisé dans les entraînements ou les missions opérationnelles. En effet, le CH-53K entre dans une phase appelée « Supportability Test Plan ». Là, du personnel navigant et au sol de l'USMC va tester l'appareil dans les missions pour quoi il a été produit. A terme, l'objectif est de produire le manuel d'emploi de cet hélicoptère, que ce soit en vol, mais aussi au sol avec les différentes procédures (entretien, réparation, maintenance, etc…).

Outre ce premier appareil, qui vient de rejoindre l'US Marine Corps Air Station de New River, située à Jacksonville, en Caroline du Nord, Sikorsky prévoit de livrer son second King Stallion début 2019. Actuellement, 18 hélicoptères sont à divers stades de production explique le communiqué de presse de l'hélicoptériste. Si tout se passe bien, la capacité opérationnelle initiale (IOC, initial operational capability) doit être prononcée en 2019. En 2030, tous les Super Stallion devraient avoir quitté le service actif.

© USMC - Un CH-53K de pré-série, utilisé pour les essais en vol, rentre d'un vol d'essais, en mars 2017.

© USMC - Un CH-53K de pré-série, utilisé pour les essais en vol, rentre d'un vol d'essais, en mars 2017.

Le CH-53K King Stallion est le successeur du CH-53E Super Stallion. Cet hélicoptère de transport lourd est développé pour réaliser principalement des missions de transport de troupes et de matériels. Les chiffres sur le King Stallion sont impressionnants. L'hélicoptère mesure 30m de long, est large de 5,3m et haut de 8,6m. A vide, l'appareil pèse 39 900kg, tandis qu'avec une charge interne, dans sa soute, sa masse maximale est de 33 600kg.

Il est propulsé par 3 turbines à gaz GE38-1B du motoriste General Electric. Elles développent chacune 7 613ch. Elles lui confèrent une vitesse de croisière 293km/h, un plafond maximal de 4 880m et un plafond maximal de 4 020m dans un environnement où la température s'élève à 24°. Enfin, son rayon d'action s'étend sur 204km.

Concernant ses capacités de transport, le CH-53K est capable de transporter sous élingue entre 11 400 et 16 300kg. Dans la soute, les possibilités de transport de palettes varient en fonction de leur taille et de leur poids. La machine peut aussi embarquer jusqu'à 30 militaires équipés. L'équipage est composé de quatre aviateurs avec un chef de bord, un pilote et deux membres d'équipage (fonctions diverses).

En terme d'auto-protection, l'appareil dispose d'un système de largage de leurres infrarouges et électromagnétiques, d'une mitrailleuse M3M/GAU-21 de 12.7mm en sabord (côté droit et gauche), et peut également installer une troisième mitrailleuse M3M/GAU-21 sur la rampe arrière. Il dispose aussi d'une boule électro-optique sous le nez.

Par ailleurs, l'appareil dispose d'un cockpit de dernière génération avec des écrans numériques en couleur et tactiles. Il est capable d'opérer depuis des ponts d'envol, grâce notamment aux pâles de son rotor de 24m de diamètre qui se replient. Les pâles se replient automatiquement en moins de 2 minutes, ainsi que le rotor de queue. Il dispose aussi d'une capacité de ravitaillement en vol.

La soute est actuellement disponible en quatre configurations. La première pour du transport de troupes uniquement, la seconde pour du transport de véhicules terrestres, la troisième pour du transport mixte (troupes et matériels), et la quatrième pour de l'évacuation médicale/sanitaire avec la possibilité d'embarquer jusqu'à 24 blessés/patients.