Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
La base aérienne 115 d'Orange confirmée pour accueillir un escadron de Rafale Air

La base aérienne 115 d'Orange confirmée pour accueillir un escadron de Rafale Air

© Armée de l'Air / Armées - Un Rafale C du « Normandie-Niémen » décolle de la base aérienne de Banak (Norvège) lors de l'Exercice Artic Thunder.

© Armée de l'Air / Armées - Un Rafale C du « Normandie-Niémen » décolle de la base aérienne de Banak (Norvège) lors de l'Exercice Artic Thunder.

EXCLUSIF !

Actuellement, l'armée de l'Air française dispose de six escadrons Rafale répartis sur la BA 118 de Mont-de-Marsan (ECE 1/30 « Côte d'Argent », RC 2/30 « Normandie-Niémen » et EC 3/30 « Lorraine »), la BA 113 de Saint-Dizier (EC 1/4 « Gascogne » et l'ETR 3/4 « Aquitaine ») et la BA 104 d'Al Dhafra (EC 1/7 « Provence »). Actuellement en « transition très avancée », nous explique-t-on, l'EC 2/4 « La Fayette » sera le prochain escadron Rafale à être officiellement mis en service cet été après avoir rendu ses derniers Mirage 2000N.

Ce nouvel escadron des Forces aériennes stratégiques (FAS) sera suivi dans quelques années par le cinquième escadron de chasse conventionnel, ou « RAF 5 », stationné lui sur la base aérienne 115 d'Orange-Caritat, située dans le sud de la France, dans le Vaucluse. En effet, d'après un document diffusé début avril 2018 et que s'est procuré Defens'Aero, l'armée de l'Air a confirmé l'installation d'un escadron Rafale sur la BA 115.

L'Etat-Major de l'Armée de l'Air y explique que « le projet de loi de programmation militaire 2019-2025 permet de consolider les éléments nécessaires à la mise à jour du plan de stationnement de l'armée de l'Air sur cette période ». Dans ce contexte, un escadron conventionnel de Rafale sera mis en place sur la BA 115 d'Orange en 2023 afin « d'assurer les missions de protection aérienne du sud-est de la France ».

L'arrivée de ces Rafale Air, dont le nombre exact n'est pas précisé, va transformer le paysage de la base puisque l'armée de l'Air demande « de bien vouloir initier dès à présent les travaux nécessaires à la réalisation de ce plan ». Par ailleurs, cela entraînera le retrait définitif des Mirage 2000C au cours de la même année, tandis que les sept Mirage 2000B seront transférés sur la base aérienne 133 de Nancy-Ochey, au sein de la 3ème Escadre de chasse sur Mirage 2000D.

La conservation de ces 2000B permettra de poursuivre la formation des jeunes équipages navigants (pilotes et navigateurs officier système d'armes) qui opèreront sur Mirage 2000D rénovés (2000D RMV). Cette flotte, aujourd'hui réparties entre quatre escadrons (3 opérationnels et 1 de transformation), sera armée par 55 Mirage 2000D rénovés.

La confirmation de l'installation d'un escadron Rafale sur la base aérienne d'Orange permet de faire stopper les rumeurs de fermeture qui ont pu circuler au cours de ces dernières années avec le retrait des Mirage 2000C de l'Escadron de Chasse 2/5 « Ile de France ». Il serait alors resté, en ce qui concerne le volet aéronautique, une seule unité avec l'Escadron d'Hélicoptères (EH) 5/67 « Alpilles » sur hélicoptère Fennec. Toutefois, si on sait que les Rafale s'installeront à Orange, on ne sait pas s'il récupèreront les traditions du 2/5 « Ile de France », ou si des escadrilles mises en sommeil seront réactivées.

A titre d'information, à terme, l'aviation de chasse française se répartira comme suit : sur la BA 133 de Nancy, EC 1/3, 2/3, 3/3 et ETM2000 Mirage 2000B ; BA 104 d'Al Dhafra, EC 1/7 ; BA 133 de Saint-Dizier, EC 1/4, EC 2/4 « La Fayette » et ETR 3/4 ; BA 116 de Luxeuil, le GC 1/2 sur M2000-5F ; BA 118 de Mont-de-Marsan, ECE 1/30, RC 2/30 et EC 3/30 ; BA 188 de Djibouti, EC 3/11 sur M2000-5F.