Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
La Flottille 17F a tiré son premier missile air-mer AM39 Exocet depuis un Rafale M

La Flottille 17F a tiré son premier missile air-mer AM39 Exocet depuis un Rafale M

© Marine Nationale - Le Rafale M27 équipé du missile air-mer AM39 EXOCET, et des missiles air-air MICA IR et EM.

© Marine Nationale - Le Rafale M27 équipé du missile air-mer AM39 EXOCET, et des missiles air-air MICA IR et EM.

Le 12 juillet 2016, la Flottille 17F de la Chasse Embarquée a officiellement procédé au retrait de ses derniers Super-Entendard Modernisés lors d'une cérémonie organisée sur la base aéronavale de Landivisiau. Depuis cette date, les pilotes et les marins de cette Flottille se forment et s'entraînent à évoluer et opérer sur Rafale Marine afin de pouvoir passer au « Tout Rafale », comme ce fût le cas lors de la dernière mission Arromanches 3 (novembre 2015-mars 2016).

C'est dans ce contexte de montée en puissance et de préparation des équipages à l'ensemble du spectre des missions possibles sur Rafale Marine que la Flottille 17F a tiré, ce 21 mars 2018, son tout premier missile air-mer AM39 EXOCET. A cette mission, deux avions de patrouille maritime Atlantique II ont été associés, ainsi que le VN Partisan, navire spécialisé de soutien, d'assistance et de dépollution de la Marine Nationale.

Les tirs de missiles EXOCET ont eu lieu au large de la façade ouest, dans l'océan Atlantique, contre des cibles d'exercice spécialement installées pour l'occasion. Avant de pouvoir procéder aux tirs, les différentes zones de l'exercice, dont notamment la trajectoire des missiles et le lieu où se trouvaient les cibles, ont été sécurisées pour éviter toutes rencontres malheureuses avec un navire, ou avec un aéronef dans une moindre mesure. La Marine Nationale affirme que les marins « ont mené cette campagne de façon concluante ».

Pour rappel, les Flottilles de Chasse Embarquée sont actuellement aux Etats-Unis afin de s'entraîner depuis la NAS d'Oceana et en mer, avec le porte-avions George H.W. Bush (CVN-77). Ce déploiement, dont les négociations ont débuté il y a déjà deux ans, va se diviser en deux grandes phases. La première au sol, du 05 avril au 08 mai, avec le soutien du Carrier Air Wing 8 et la réalisation, entre autres, d'ASSP (Appontage simulé sur piste) de jour comme nuit. En suivant, du 08 au 18 mai, les marins français apponteront sur le porte-avions George H.W. Bush (CVN-77) et y resteront pendant une quinzaine de jours.

Tout au long de ces semaines d'entraînement, la Marine Nationale a prévu de conduire « 430 vols sur Rafale Marine et 40 vols sur E-2C Hawkeye » au cours de « plus de 180 exercices », en coopération avec l'US Navy. Ces missions auront pour objectif de maintenir les compétences des équipages navigants et du personnel de bord, mais aussi d'approfondir l'interopérabilité avec l'US Navy.