Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
Les Etats-Unis autorisent la vente de F-16V Viper Block 70/72 à la Slovaquie

Les Etats-Unis autorisent la vente de F-16V Viper Block 70/72 à la Slovaquie

© Slovak Air Force - Un MIG-29UBS Fulcrum slovaque du 1st Tactical Squadron en vol avec un L-39CM/AZM du 2nd TS.

© Slovak Air Force - Un MIG-29UBS Fulcrum slovaque du 1st Tactical Squadron en vol avec un L-39CM/AZM du 2nd TS.

Depuis quelques années, la Slovaquie cherche à moderniser sa force aérienne (Vzdušné Sily Ozbrojených Síl Slovenskej Republiky) qui est composée d'une douzaine de MiG-29AS monoplaces et MiG-29UBS biplaces. Bien que récemment modernisés pour pouvoir participer à des opérations aériennes avec les autres aéronefs de l'OTAN (systèmes de communication, échanges de données, avionique, …), ces appareils restent anciens et leur maintenance est assurée par la Russie jusqu'en 2019. Cela pose évidemment des problèmes en raison de la proximité de la Slovaquie avec l'OTAN.

Pour éviter de se retrouver dans une situation délicate (tarifs exorbitants pratiqués par Moscou ou arrêt de l'entretien par les entreprises russes), le gouvernement slovaque est actuellement dans une phase de recherches d'un nouvel avion de combat. Alors qu'il était un temps envisagé de louer directement des JAS-39C/D Gripen comme le fait son voisin tchèque, et ainsi mutualiser les moyens et les opérations (dont la permanence opérationnelle), la Slovaquie a envoyé des Request for Informations (RfI, demande d'informations) à deux fabricants : Lockheed Martin avec son F-16V Viper Block 70/75 et Saab avec le Gripen.

C'est donc dans ce contexte là, dans une note Foreign Military Sale (FMS) publiée le 04 avril 2018, que la Defense Security Cooperation Agency (DSCA, Agence Américaine d'Exportation d'Armement) a donné son accord pour la vente de quatorze F-16V à la Slovaquie. Le contrat est estimé à 2,91 milliards de dollars, soit environ 2,35 milliards d'euros.

Outre la vente des F-16V Viper, il est aussi inclus la fourniture de 16 réacteurs F110 de General Electric ou des F100 de Pratt & Whitney, l'intégration de 16 radar APG-83 Active Electronically Scanned Array (AESA), de 14 ordinateurs de bord (Modular Mission Computers, MDE), de 14 systèmes de communication cryptée Liaison L16 pour l'interopérabilité avec les aéronefs de l'OTAN, de 14 viseurs de casque Joint Helmet Mounted Cueing Systems (JHMCS) de Rockwell Collins, de 6 nacelles d'observation et de désignation laser AN/AAQ-33 SNIPER XR (eXpended Range - vendue sous le nom PANTERA à l'export), de systèmes de contre-mesures, etc…

Outre les systèmes embarqués, le contrat prévoit l'achat de 30 missiles air-air AIM-120C7 AMRAAM, de 100 AIM-9X Sidewinder, de 12 missiles d'entraînement AIM-9X et de 2 AIM-120C7, de 224 kits de guidage pour GBU-12 Paveway II, de 20 GBU-49 Paveway II, de 150 kits de guidage KMU-572F/B pour GBU-38 (JDAM, Joint Direct Attack Munition), de 60 lance-missiles LAU-129, 400 corps de bombes MK-82 et BLU-111, etc…

Au sol, la vente comprend la livraison des pièces de rechange, l'installation de simulateurs pour la formation et l'entraînement des équipages navigants (pilotes et navigateurs système d'armes) et des opérateurs au sol (mécaniciens, armuriers, spécialistes avionique, etc…), la formation des premiers aviateurs slovaques, la présence de contractors de l'US Department of Defense et du civil pour le soutien industriel lors des premières années, etc… 

Dans sa FMS, la DSCA explique que « la Slovaquie a l'intention de remplacer ces appareils par sa flotte actuelle de MiG-29. Les combattants actuels de la Slovaquie ne sont pas interopérables avec les forces américaines ou leurs alliés régionaux. L'achat du F-16V dotera la Slovaquie d'une capacité d'avions de combat de quatrième génération interopérable avec les États-Unis et l'OTAN ».

« La vente proposée soutiendra les besoins de la Slovaquie pour sa propre défense et soutiendra les objectifs de défense de l'OTAN. La Slovaquie a l'intention d'utiliser ces F-16 pour moderniser sa force aérienne et renforcer sa défense nationale », est-il aussi affirmé.

Pour rappel, le F-16V Viper est la dernière version du célèbre F-16 de Lockheed Martin, dévoilée en février 2012 (premier vol en octobre 2015) et destinée à faire perdurer cet avion de combat sur le marché de l'aviation militaire, notamment pour faire face aux avions dits de « 4ème génération ++ » (un qualificatif purement commercial), comme le Typhoon du consortium Eurofighter, le JAS-39 Gripen de Saab ou le Rafale de Dassault Aviation.

Selon son constructeur, le F-16V est une version qui est mise en place soit sur des appareils neufs sortis d'usine, mais qui peut tout aussi bien être installée sur des Block (ou « versions ») plus anciennes, ce qui permettrait à certaines forces aériennes de moderniser à moindre frais leur flotte d'avions de combat avec des équipements récents. C'est notamment le cas de la Force aérienne royale de Bahreïn qui a passé une commande pour 19 Viper et de la Force aérienne grecque qui va moderniser son actuelle flotte de 155 F-16C/D aux standards Block 30, Block 50, Block 52+ et Block 52+ Advanced.

Le Viper dispose, entre autres, du radar AESA à antenne active APG-83 de Northrop Grumman, dont certaines fonctionnalités sont issues des radars du F-22 Raptor (supériorité aérienne) et du F-35 Lightning II (attaque au sol). Ce radar permet de muscler ses capacités dans des conditions opérationnelles avec notamment une cartographie numérique de la zone des opérations, une capacité de frappe par tous temps, le suivi simultané de vingts cibles différentes, la conduite de missions air-air et air-sol au cours d'une même sortie aérienne, etc…

Dans le cockpit, l'avionique du F-16V a été entièrement revue avec notamment l'intégration au centre du tableau, devant le pilote, d'un écran numérique haute résolution qui fournit de jour comme de nuit, selon Lockheed Martin, « une image tactique » de l'environnement et des images captées par la nacelle de désignation et d'observation, dont l'utilisation est facilitée par rapport aux anciennes versions.