Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
Un AH-64E Apache de la 101st Airborne Division s'est écrasé lors d'un entraînement

Un AH-64E Apache de la 101st Airborne Division s'est écrasé lors d'un entraînement

© US Army - Un AH-64 Apache du 101st Combat Aviation Brigade lors d'une mission d'escorte d'un convoi terrestre dans la province de Parwan, en Afghanistan, en janvier 2013.

© US Army - Un AH-64 Apache du 101st Combat Aviation Brigade lors d'une mission d'escorte d'un convoi terrestre dans la province de Parwan, en Afghanistan, en janvier 2013.

Cela semble invraisemblable mais c'est pourtant malheureusement réel. La série noire qui touche actuellement les Etats-Unis continue de frapper avec le crash d'un hélicoptère d'attaque au sol AH-64E Apache, ce vendredi 06 avril 2018. En effet, dans un communiqué de presse publié le 07 avril, la base militaire de Fort Campbell, située à cheval sur la frontière entre le Kentucky et le Tennessee, a indiqué que le pilote et le chef de bord de l'hélicoptère sont morts dans l'accident.

L'AH-64E Apache, appartenant au 101st Combat Aviation Brigade de la 101st Airborne Division, s'est écrasé aux alentours de 21h50 (heure locale), lors d'une mission d'entraînement de routine dans un terrain d'entraînement de la région. Les services de secours et d'incendie de la base ont rejoint le lieu de l'accident afin de sécuriser la zone pour permettre la récupération des corps et le travail des enquêteurs puisqu'une enquête a été ouverte pour comprendre les causes de cet accident.

« C'est un jour de tristesse pour Fort Campbell et la 101st Airborne Division », a déclaré le brigadier-général Todd Royar, commandant en chef intérimaire de la 101st Airborne Division et de la base militaire de Fort Campbell de l'US Army. « Nos pensées et nos prières accompagnent les familles pendant cette période difficile », a-t-il aussi ajouté.

Cet accident intervient dans une semaine tragique et difficile pour les forces armées des Etats-Unis. En effet, le 03 avril 2018, un AV-8B Harrier du Marine Medium Tiltrotor Squadron 162 (VMM-162) de l'US Marine Corps (USMC) s'est écrasé au décollage depuis l'aéroport international de Djibouti-Ambouli (pilote éjecté). Le jour même aux Etats-Unis, un hélicoptère de transport lourd CH-53E Super Stallion s'est écrasé dans le sud de la Californie, causant la mort du capitaine Samuel A. Schultz, du premier lieutenant Samuel D. Phillips, du mitrailleur de sabord (ou « gunner ») le sergent Derik Holley et du caporal Taylor J. Conrad.

Ce crash intervient après l'atterrissage d'urgence, le 03 avril, d'un Super Stallion sur la plage d'Arta Beach, à Djibouti. Lors de cet incident, seule la structure de l'hélicoptère a été abîmée. Par la suite, le 04 avril, c'est un F-16 des Thunderbirds, avec le major Stephen Del Bagno aux commandes, qui s'est écrasé dans le Nevada Test and Training Range. Le pilote est décédé dans l'accident.

Par ailleurs, plus tôt dans l'année, le 14 mars 2018, c'est un F/A-18F Super Hornet de la VFA-213 « Black Lions » qui s'est écrasé à Boca Chica Field, peu de temps avant son atterrissage sur la base aéronavale (NAS) de Key West. Le pilote et le navigateur se sont éjectés mais sont morts. Trois jours plus tard, le 17 mars 2018, un HH-60G Pave Hawk s'est écrasé à proximité de la localité irakienne d'Al-Qaïm, à quelques kilomètres de la frontière syrienne seulement. Sept aviateurs sont décédés dans ce crash.