Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
Un Su-25SM russe abattu au-dessus de la Syrie

Un Su-25SM russe abattu au-dessus de la Syrie

© Russian MoD - Un Su-25SM effectue une passe canon air-sol lors de l'exercice Aviadarts.

© Russian MoD - Un Su-25SM effectue une passe canon air-sol lors de l'exercice Aviadarts.

Ce samedi 03 février 2018, un avion d'attaque au sol Su-25SM «Frogfoot» (RF-95486 "06 Red") de l'Armée de l'air russe a été abattu au-dessus de la ville de Saraqib, appartenant au gouvernorat d'Idleb et située dans le nord-ouest de la Syrie, à une centaine de kilomètres à l'est de Lattaquié. Le pilote, le major Roman Nikolayevich Filipov appartenant au 37th Mixed Aviation Regiment de Gvardeyskoye, en Crimée, a été tué au sol par les jihadistes.

D'après les différentes vidéos publiées sur les réseaux sociaux, alors qu'il venait d'effectuer une attaque avec des roquettes air-sol contre des positions jihadistes, l'appareil a d'abord été touché par un système portatif sol-air (ou MANPADS). D'après ces mêmes vidéos, le missile a touché l'appareil au niveau du turboréacteur droit Soyuz/Tumansky R-195. Le pilote a réussi à maintenir son avion avant qu'il ne soit à nouveau touché par des tirs anti-aérien.

C'est à ce moment-là que le pilote a pris la décision de s'éjecter de son appareil. Avant son éjection, le pilote a prévenu l'état-major, implanté sur la base aérienne de Hmeimim, qu'il venait de s'éjecter au-dessus de la zone de désescalade d'Idlib, contrôlée par le groupe jihadiste Tahrir al-Sham et Jaysh al-Nasr. Ces deux entités ont chacune revendiqué les tirs contre le SU-25SM.

Une opération CSAR (Combat Search And Rescue, Recherche et sauvetage au combat) a été montée avec des hélicoptères de transport Mi-8AMTSh et des Mi-24 Hind. Mais, selon les médias russes, les moyens héliportés avaient une quarantaine de minutes de vol avant de pouvoir atteindre la zone de l'éjection. Et c'est peu de temps après son atterrissage en parachute que des jihadistes ont rapidement rejoint la zone d'atterrissage du pilote.

Après des échanges de coups de feu entre les jihadistes et le pilote, armé d'un pistolet automatique Stechkin d'après des photos, ce dernier s'est donné la mort avec une grenade à main. Le Ministère russe de la Défense explique que «le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, conjointement avec la partie turque, responsable de la zone de désescalade d'Idlib, sont en train d'entreprendre des mesures pour rapatrier le corps du pilote russe». «Pour son courage et son héroïsme, le Major Roman Filipov a été présenté au titre de Héros de la Fédération de Russie», est-il aussi indiqué.

A la suite de cette attaque, les forces armées russes en Syrie ont mené des frappes aériennes dans la région où le Su-25SM a été abattu. A ce titre, le Ministère russe de la Défense détaille «qu'une frappe massive a été effectuée à l'aide d'armes de précision dans la zone contrôlée par les terroristes du Front al-Nosra dans la province d'Idlib, d'où un missile anti-aérien a été tiré contre l'avion Su-25. Selon les données reçues grâce à des interceptions radio, plus de 30 terroristes ont été tués suite à la frappe».

Par ailleurs, déjà menacés par des missiles sol-air portables dans de précédentes missions, le détachement aérien russe présent en Syrie a pris la décision de relever son plancher. Il a donc été ordonné à tous les avions de combat que l'ensemble des tirs devront se faire au-dessus de 5 000 mètres d'altitude, et pas en-dessous. Cela risque de compliquer les frappes aériennes menées par les Su-25 Frogfoot. En effet, lors de leurs missions d'appui aérien rapproché, ces derniers utilisent en grande majorité des bombes lisses non guidées ou des roquettes air-sol non guidées. La prise d'altitude et l'éloignement avec le terrain pourraient diminuer la précision des frappes de ces avions.