Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
La Força Aérea Portuguesa a retiré ses derniers Alpha Jet A

La Força Aérea Portuguesa a retiré ses derniers Alpha Jet A

© Expresso - Un Alpha Jet A de la Força Aérea Portuguesa lors de leur dernier vol, le 13 janvier 2018.

© Expresso - Un Alpha Jet A de la Força Aérea Portuguesa lors de leur dernier vol, le 13 janvier 2018.

Lors d'une cérémonie organisée le 13 janvier 2018 sur la Base Aérea N.º11 de Beja, située dans le sud du Portugal, la Força Aérea Portuguesa (FAP) a mis un terme à la carrière de ses six derniers Alpha Jet A, vingt-ans après l'arrivée sur le sol portugais des premiers appareils en provenance d'Allemagne.

La cérémonie a été marquée par la présence du Chef d'état-major de la Força Aérea Portuguesa, le général Manuel Teixeira Rolo, du commandant de la FAP, le général de corps d'armée Joaquim Borrego, ainsi que d'autres hauts responsables militaires et civils. Au cours de cette journée, outre les discours officiels et les derniers vols effectués au-dessus de la base, une stèle a été inaugurée et rappelle la carrière de cet avion.

Les appareils encore présents pour cette cérémonie avaient tous une livrée spéciale. Trois d'entre eux portaient la livrée de la patrouille «Asas de Portugal», un était décoré pour les 50 ans de l'Esquadra 103 «Caracóis», un cinquième portait sur sa dérive la marque des 50 000 heures de vol sur Alpha Jet A, tandis que le sixième et dernier portait son camouflage opérationnel.

Ces six derniers exemplaires étaient encore actifs au sein de l'Esquadra 103 «Caracóis», où sont formés les jeunes pilotes de chasse au pilotage de base sur avion de combat avant leur intégration au sein d'escadrons opérationnels équipés de F-16AM/BM.

Les Alpha Jet A ont été acquis au début des années 90 auprès de la Luftwaffe, afin de remplacer les Fiat G-91, les T-33A et RT-33A Silver Star et les T-38A Talon, actifs de 1988 à juin 1993. 50 exemplaires ont été commandés auprès de Berlin dans le cadre d'un accord bilatéral. Sur ce total, 40 ont été utilisés au quotidien pour les missions de formation et d'entraînement, tandis que les 10 autres ont été cannibalisés pour récupérer des pièces de rechange.

La première mission opérationnelle avec un Alpha Jet A est effectuée le 06 octobre 1993. Depuis cette date, l'escadron a formé 170 pilotes et la flotte des Alpha Jet cumule aujourd'hui plus de 28 500 heures de vol. Outre cette mission principale, les Alpha Jet A portugais ont aussi été remarqués par les démonstrations aériennes qu'ils ont pu donner. En effet, cet appareil a été utilisé par la patrouille «Parelha da Cruz de Cristo» de 2001 à 2005, avant qu'elle change de nom pour «Asas de Portugal» jusqu'en 2010, date à laquelle elle a été désactivée.

Actuellement, la Força Aérea Portuguesa réfléchit aux différentes possibilités qu'elle dispose pour combler le retrait de ces avions, et former ses futurs pilotes de chasse dans des conditions optimales. Outre l'achat d'un nouvel avion d'entraînement avancé, qui prendrait plusieurs années avec la sélection, l'achat, la réception, la formation des primo-instructeurs et la mise en oeuvre, la FAP pourrait détacher ses jeunes aviateurs dans une école à l'étranger, qui se chargerait alors de leur formation contre le paiement de ces services. Selon les médias locaux, la formation devrait se dérouler aux Etats-Unis.

VIDEO

Embarquez pour un vol avec les Alpha Jet A de la Força Aérea Portuguesa grâce à une caméra à 360° !

PHOTOS

© Força Aérea Portuguesa / Expresso.
© Força Aérea Portuguesa / Expresso.
© Força Aérea Portuguesa / Expresso.
© Força Aérea Portuguesa / Expresso.
© Força Aérea Portuguesa / Expresso.
© Força Aérea Portuguesa / Expresso.
© Força Aérea Portuguesa / Expresso.
© Força Aérea Portuguesa / Expresso.
© Força Aérea Portuguesa / Expresso.
© Força Aérea Portuguesa / Expresso.
© Força Aérea Portuguesa / Expresso.
© Força Aérea Portuguesa / Expresso.
© Força Aérea Portuguesa / Expresso.
© Força Aérea Portuguesa / Expresso.
© Força Aérea Portuguesa / Expresso.
© Força Aérea Portuguesa / Expresso.
© Força Aérea Portuguesa / Expresso.

© Força Aérea Portuguesa / Expresso.