Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
L'Aeronautica Militare réceptionne son second avion d'alerte avancée Gulfstream G-550 CAEW

L'Aeronautica Militare réceptionne son second avion d'alerte avancée Gulfstream G-550 CAEW

© IAI - Le premier GULFSTREAM G-550 CAEW de l'Aeronautica Militare.

© IAI - Le premier GULFSTREAM G-550 CAEW de l'Aeronautica Militare.

Le 19 juillet 2012, Israël a signé un contrat avec l'Italie et l'avionneur italien Leonardo afin de remplacer les vieillissants A-4 Skyhawk, utilisés pour la formation des pilotes de chasse de la Force Aérienne et Spatiale Israélienne, et pour les remplacer par trente M-346 «Lavi». Lors de la signature du contrat, évalué à environ 1 milliard de dollars, l'accord prévoyait la livraison de trente appareils d'entraînement avancé en échange de quoi, l'Italie s'engageait à acheter deux avions de guet aérien Gulfstream G-550, équipés d'un radar de ELTA SYSTEMS, constructeur israélien et filiale d'Israel Aerospace Industries (IAI).

Après la livraison de l'ensemble des M-346 à la Force aérienne israélienne et la réception du premier G-550 par l'Aeronautica Militare le 19 décembre 2016, Israel Aerospace Industries a annoncé que l'Italie venait de réceptionner son second et dernier avion de guet aérien Gulfstream G-550 CAEW, pour Conformal Airborne Early Warning & Control System. En effet, l'appareil a été réceptionné par les autorités italiennes en ce début d'année 2018, alors que sa livraison était annoncée dans le courant 2017.

A l'occasion de cette livraison, Joseph Weiss, PDG d'IAI, a déclaré que «nous sommes fiers de parachever notre collaboration binationale et de fournir à l'Italie l'une des plateformes technologiques les plus avancées d'IAI, qui dispose de systèmes technologiques et d'ingénierie complexes». «Le second aéronef CAEW rejoint d'autres systèmes d'IAI en service dans les opérations de renseignement stratégique en Italie, avec notamment le satellite d'observation avancé OPTSAT3000 lancé l'été dernier, dans le cadre des liens étroits que nous entretenons avec l'Italie et l'industrie européenne de la défense», a-t-il déclaré.

Le Gulfstream G-550 CAEW, dont la cellule se base sur l'avion d'affaire du même nom, est un avion d'alerte avancée qui utilise non pas un radar rotatif comme sur certains appareils de ce type (E-3 AWACS), mais plusieurs radars installés sur le côté droit et gauche de l'avion, ainsi que dans le nez. Capable de surveiller et de fournir des données d'une zone sur 360°, le G-550 CAEW peut évoluer au-dessus d'un milieu terrestre comme maritime, à toute altitude, par beau ou mauvais temps et de jour comme de nuit.

Avec une capacité de ravitaillement en vol grâce aux ravitailleurs équipés d'une perche rigide, le G-550 peut donc faire durer sa présence sur le champ de bataille afin de fournir durablement une situation tactique aux avions de combat dans la zone des opérations, au commandement dans les états-majors, aux services de renseignements et aux militaires sur le terrain.

Afin d'échanger avec les différents acteurs qu'il peut rencontrer dans ses opérations, l'équipage à bord de l'appareil dispose de plusieurs systèmes de communication sécurisés au standard OTAN, dont la Liaison L-16, aujourd'hui indispensables sur les théâtres d'opérations où est mise en place une coalition internationale, comme au Levant.

Sa présence au-dessus des zones de conflits est garantie par les dispositifs d'auto-protection, dont les systèmes de contre-mesures infrarouges et électroniques contre les missiles air-air et sol-air, ainsi que par des capteurs actifs et passifs qui permettent une détection précise des menaces ennemies dans le secteur.

Pour fonctionner parfaitement avec l'environnement autour de lui, le G-550 CAEW met en oeuvre au sol d'une station terrestre qui gère les communications par satellite, ainsi que le logiciel informatique Mission Support System (MSS), qui permet la préparation et le débriefing des missions.

Le Gulfstream G-550 CAEW équipe actuellement la Force aérienne israélienne sous le nom de «Nahshon-Eitam», la Force aérienne de la République de Singapour (RSAF) qui dispose de quatre exemplaires, ainsi que l'Aeronautica Militare. Chez cette dernière, le premier appareil livré a déjà participé à des exercices avec des nations de l'OTAN afin notamment de former et d'entraîner l'équipage naviguant à opérer dans des coalitions internationales et d'améliorer l'interopérabilité entre les différents vecteurs et le G-550.