Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
Deux Yak-130 de la Force aérienne du Bangladesh se sont percutés en vol

Deux Yak-130 de la Force aérienne du Bangladesh se sont percutés en vol

© BAF - Décollage en formation serrée de deux Yak-130 de la Force aérienne du Bangladesh.

© BAF - Décollage en formation serrée de deux Yak-130 de la Force aérienne du Bangladesh.

Ce mercredi 27 décembre 2017, lors d'une mission d'entraînement, deux Yak-130 se sont percutés en vol et se sont écrasés sur l'île de Maheshkhali, située dans le sud du Bangladesh, sur les côtes du golfe du Bengale et à quelques kilomètres seulement de la frontière ouest de la Birmanie.

Selon les médiaux locaux, qui citent les autorités de contrôle de l'aéroport de Cox's Bazar, le contact radar avec les deux appareils d'entraînement et de formation avancée a été perdu en fin d'après-midi, vers 18h30 (heure locale). Les deux Yak-130 venaient de décoller à 17h55 de la base aérienne de Zahurul Haque, située à proximité de la deuxième ville du pays, Chittagong, qui se trouve à une cinquantaine de kilomètres au nord du site de l'accident.

La police et les pompiers des villages avoisinants ont été les premiers secours à rejoindre les sites de l'accident, où se trouvaient déjà de nombreux villageois. Ils ont été rejoints peu de temps plus tard par des militaires des forces armées du Bangladesh, qui ont poursuivi les opérations déjà entamées, avec des débris éparpillés sur plus d'un kilomètre.

Ils ont également pris en charge et transporté les quatre aviateurs, deux pilotes et deux élèves-pilotes, dans un hôpital militaire afin d'y être soignés pour des blessures légères puisqu'ils ont pu tous s'éjecter après la collision.

Cet accident a causé des dégâts sur une habitation du village de Putibila Palparha après avoir reçu des débris de la collision. Par ailleurs, toujours d'après les médiaux locaux, sept individus ont été blessés lors d'un mouvement de panique et en tentant d'éteindre le feu qui s'est déclaré après le crash.

Le service de communication de la Force aérienne du Bangladesh affirmait aux médias locaux que des compensations financières seront données aux habitants et aux propriétaires terriens touchés par l'accident. Le premier appareil a endommagé une maison, blessant trois personnes dont un enfant, tandis que le second s'est écrasé dans une plantation de vignes de feuilles de bétel.

Pour rappel, ce n'est pas la première fois que la Force aérienne du Bangladesh perd un Yak-130. En effet, en juillet 2017, un premier Yak-130 s'est écrasé dans le district de Chittagong lors d'une mission d'entraînement. L'avion d'entraînement avancé s'est écrasé alors qu'il venait de décoller quelques minutes plus tôt de cette même base aérienne. Les deux pilotes, un instructeur et un élève-pilote, avaient été récupérés sains et saufs et amenés à l'hôpital pour passer des examens.

Avant la perte de ces trois appareils, le Bangladesh disposait d'une flotte composée de seize Yak-130 achetés en juillet 2014 pour un montant d'environ 800 millions de dollars. La première livraison de six avions avait eu lieu en septembre 2015, la seconde avec cinq appareils en décembre 2015 et la dernière début 2016. Ces appareils, en remplacement des L-39, permettent de former les pilotes de chasse et navigateurs sur avion de formation et d'entraînement avancé avant leur intégration dans des escadrons opérationnels, équipés de MIG-29SE/UB Fulcrum et F-7BGI/MB/BG.