Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
La Pologne lance un processus de remplacement pour ses MIG-29 Fulcrum et Su-22 Fitter

La Pologne lance un processus de remplacement pour ses MIG-29 Fulcrum et Su-22 Fitter

© Sylvain Gourheu - Deux Su-22 Fitter de la Force Aérienne Polonaise lors d'une démonstration aérienne.

© Sylvain Gourheu - Deux Su-22 Fitter de la Force Aérienne Polonaise lors d'une démonstration aérienne.

Actuellement, la Force Aérienne Polonaise (Polish Air Force) dispose d'une flotte composée de 36 F-16C et 12 F-16D Block52, qui opèrent aux côtés de 31 MIG-29A/UB Fulcrum en tant qu'appareil de combat multi-rôles, et aux côtés de 32 Su-22M4/M3K Fitter, utilisés pour les missions d'attaque au sol.

Vieillissantes mais pourtant encore très efficaces et actives, le Ministère polonais de la Défense a pris la décision, dans un communiqué de presse publié le 23 novembre 2017, de remplacer le parc aérien de Fulcrum et de Fitter dans le cadre du programme HARPIA, contre un nouvel avion de combat multi-rôles.

Selon le communiqué officiel, il s'agit ici d'une première phase qui vise à établir une analyse actuelle du marché des avions de combat, avec un appareil qui soit capable «d'augmenter les capacités de la Force Aérienne Polonaise à pouvoir effectuer des missions aériennes offensives et défensives, et à pouvoir soutenir des opérations terrestres, maritimes et spéciales». Par ailleurs, l'appareil devra aussi être capable d'effectuer de la collecte de renseignement d'origine électromagnétique.

Les avionneurs intéressés ont jusqu'au 18 décembre 2018 pour déposer leur dossier, qui sera par la suite étudié. En suivant, les candidats dont le dossier sera retenu recevront de la part de la Force Aérienne Polonaise une RfI (Request for Information, Demande d'informations) afin d'approfondir les candidatures. Toutefois, en raison du très court préavis entre l'émission de la demande et la date limite de retour des dossiers, il est possible de cette échéance soit repoussée.

A terme, la Pologne envisage de mettre sur pieds deux escadrons de l'appareil qui aura été sélectionné, soit une trentaine d'exemplaires, et dont les livraisons doivent débuter à compter de 2024.

Dans le cadre de cette compétition, tous les regards sont tournés vers Lockheed Martin et son F-16. En effet, la Force Aérienne Polonaise dispose déjà d'une importante flotte de F-16C/D Block 52 relativement jeune puisqu'elle a acquis ses appareils entre 2006 et 2009. Dans ce cas, elle pourrait passer une nouvelle commande de la même version, ou opter pour la toute dernière évolution de cet appareil, le F-16V «Viper».

Les F-16C/D sont des appareils récents avec une avionique moderne équipée d'écrans numériques et tactiles, un viseur de casque et un radar APG-68(V)9. Ils ont des capacités poussées que ce soit pour la tenue de missions air-air (AIM-9X Sidewinder et AIM-120C AMRAAM) et air-sol avec les bombes guidées laser et GPS (GBU, JDAM, etc…). En outre, ils disposent aussi de la nacelle de reconnaissance Goodrich DB-110 qui permet la collecte d'images de jour comme de nuit pour du BDA, de la reconnaissance et de l'observation.

Outre le fait qu'elle maitrise les capacités de son appareil en raison des nombreux entraînements sur son territoire national et avec des forces aériennes étrangères (France, Etats-Unis, etc…), la Pologne peut maintenant observer et étudier son F-16 puisqu'elle a, pour la toute première fois, engagé au Levant quatre F-16 dans le cadre de l'opération internationale Inherent Resolve (mission de reconnaissance uniquement).

Galerie Flickr du photographe.