Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
L'Australie va cesser ses frappes aériennes en Irak et en Syrie

L'Australie va cesser ses frappes aériennes en Irak et en Syrie

© RAAF - Deux F/A-18A Hornet de la Royal Australian Air Force au-dessus de l'Irak lors d'une mission pendant l'opération Okra.

© RAAF - Deux F/A-18A Hornet de la Royal Australian Air Force au-dessus de l'Irak lors d'une mission pendant l'opération Okra.

Depuis le mois d'octobre 2014, la Royal Australian Air Force (RAAF, Force aérienne royale australienne) est déployée au Moyen-Orient afin de participer aux efforts de la coalition internationale Inherent Resolve dans la lutte contre l'organisation Etat Islamique, et dans le cadre de sa propre opération Okra.

Depuis cette date, l'Australie engage à tour de rôle des F/A-18A/B Hornet et F/A-18E/F Super Hornet, et en permanence un avion d'alerte avancée E-7A Wedgetail et un avion de ravitaillement en vol KC-30A MRTT qui sont tous regroupés au sein d'un Air Task Group (ATG) constitué par environ 300 aviateurs. En outre, elle engage aussi environ 80 commandos de ses forces spéciales avec le Special Operations Task Group (SOTG) et pas moins de 300 militaires dans le Task Group Taji afin de former et d'entraîner les forces de sécurité irakiennes.

Mais les annonces récentes de la libération de la très grande majorité du territoire irakien par le Premier Ministre irakien Haider al-Abadi début décembre, ainsi que par d'autres chefs d'états, dont Emmanuel Macron, vont profondément modifier le dispositif militaire de Canberra au Moyen-Orient.

En effet, dans un communiqué de presse publié le 22 décembre 2017, la sénatrice et Ministre australienne de la Défense Marise Payne a déclaré que l'Australie venait de réévaluer, en coopération avec le gouvernement irakien, sa contribution aux efforts de guerre de la coalition internationale. Dans ce contexte là, le détachement Chasse de la Force aérienne royale australienne va être retiré en janvier 2018.

«Le succès sur le champ de bataille contre Daech signifie que notre propre opération Okra a maintenant atteint un point de transition naturel et que notre aviation de combat commencera à rentrer chez elle au début de la nouvelle année», a déclaré la ministre Marise Payne. «Depuis octobre 2014, nos pilotes de Hornet et notre personnel de soutien au sol ont apporté une contribution significative au soutien des forces de sécurité irakiennes et je félicite tous les membres du personnel des forces australiennes qui y ont contribué pendant cette période avec dévouement et professionnalisme», a-t-elle ajouté.

«Le groupe de travail aérien australien a apporté une contribution précieuse aux opérations de la coalition contre Daech, qui est très appréciée par les Etats-Unis, l'Irak et les partenaires de la coalition», est-il affirmé dans le communiqué. Selon les chiffres officiels, les Hornet et Super Hornet ont effectué pas moins de 2 700 sorties aériennes dans le ciel irakien et syrien.

Si les vecteurs aériens offensifs quittent le théâtre des opérations, l'Australie assure que son ravitailleur KC-30A et appareil E-7A Wedgetail resteront dans la région afin de poursuivre leurs opérations : ravitaillement en vol au profit des autres avions de la coalition pour le premier et collecte de renseignements d'origine électro-magnétique et missions d'observation et de BDA (Battle damage assessment) pour le second. Les forces spéciales et les forces conventionnelles continueront elles-aussi d'opérer sur place.