Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
La Composante Air belge va déployer deux hélicoptères NH90 au Mali

La Composante Air belge va déployer deux hélicoptères NH90 au Mali

© Composante Air - Un NH90TTH belge lors d'une mission pendant l'exercice Tropical Storm 2017, au Gabon.

© Composante Air - Un NH90TTH belge lors d'une mission pendant l'exercice Tropical Storm 2017, au Gabon.

Le 23 novembre 2017, le Conseil des Ministres a accepté la proposition du Ministère belge de la Défense Steven Vandeput concernant le déploiement prochain «d’un détachement d'hélicoptères NH-90 à la mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA)».

Le gouvernement belge explique «qu'il est proposé de déployer deux hélicoptères NH-90 à Gao avec un détachement d’une cinquantaine de militaires, à partir d’un cantonnement sécurisé de l’ONU». Ce déploiement doit se tenir en février 2018, et doit être opérationnel à compter de mars 2018 après une mise en condition opérationnelle, explique le communiqué.

Ce déploiement dans la bande sahélo-saharienne doit se tenir pendant quatre mois, soit jusqu'en juillet 2018, et il est possible que cette mission, au terme de sa première session, soit reconduite pour deux mois supplémentaires au maximum.

Pour sa toute première opération extérieure, les NH90TTH de la Composante Air seront chargés d'effectuer des missions «de transport aérien, des évacuations médicales et des vols de reconnaissance». Le gouvernement explique que «le détachement belge y appuiera le détachement NH-90 allemand déjà présent».

Pour rappel, depuis la fin du mois de mars 2017, la Heeresfliegertruppe (Régiment d'Aviation de la Heer) déploie quatre hélicoptères d'attaque au sol Tigre UHT et quatre NH-90 à Gao, dans le nord du Mali, afin de soutenir les opérations de la MINUSMA. Sur place, les Tigre UHT sont utilisés pour protéger les forces terrestres de la MINUSMA, tandis que les NH-90 effectuent des missions d'évacuation médicale et de transport de matériels et de troupes.

Outre les missions au profit des missions de la MINUSMA, les NH90 pourront également opérer avec les militaires français de la force Barkhane, qui oeuvrent quotidiennement dans la bande sahélo-saharienne, entre la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad.

Ce futur déploiement a été longuement préparé en amont par la Belgique. En effet, du 15 septembre au 15 octobre 2017, les composantes Terre, Air et Médicale ont organisé l'exercice majeur Tropical Storm 2017 au Gabon. Cet exercice réunissait pas moins de 800 militaires, dont des forces spéciales, 150 véhicules terrestres, 12 bateaux zodiacs, 2 hélicoptères NH90 Caïman, 2 Agusta A109 ainsi que 3 C-130H Hercules.

Tropical Storm, en partenariat avec les forces armées gabonaises, avait pour objectif d'entraîner les trois composantes belges à opérer dans un environnement tropical et dans des conditions parfois rudes. De nombreuses missions différentes ont été effectuées avec des vols à basse altitude, difficiles à mener en Belgique en raison de la densité de population ; des opérations spéciales avec infiltration depuis un milieu maritime, descente en corde lisse ; de la survie en autonomie en milieu tropical, etc…

Le vice-amiral Hofman, vice-chef de la Défense (VCHOD), a expliqué que «l’Afrique centrale reste une zone géographique dans laquelle les intérêts belges doivent être protégés. Le Gabon est donc une opportunité pour approfondir et maintenir notre coopération dans la région. Il faut donc rester pragmatique dans cette approche».