Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
Le travail de remise en vol du Jaguar E23 se poursuit !

Le travail de remise en vol du Jaguar E23 se poursuit !

Le Jaguar E23 sous un abri lors d'une récente visite par les membres de l'association chargée de sa restauration.

Le Jaguar E23 sous un abri lors d'une récente visite par les membres de l'association chargée de sa restauration.

Depuis plus de trois ans maintenant, l'association du Conservation français du patrimoine aéronautique, présidée par Alain STÉPHANOPOLI de COMNÈNE, s'est lancée dans la grande aventure de refaire vivre et de refaire prendre les airs au Jaguar E23, ayant appartenu à l'Armée de l'Air.

«Nonobstant de multiples tracasseries», le projet avance, annonce l'association et ses membres pleinement engagés. En effet, «le Jaguar E23 a rejoint, le 17 août dernier, sa base technique et opérationnelle située sur la Base aérienne 106 de Bordeaux-Mérignac où vont se poursuivre les travaux de sa grande visite», est-il également ajouté.

Cette arrivée (par la route) dans le sud-ouest de la France fait suite à un déplacement des membres de l'association, fin juin 2016, sur la Base aérienne 721 de Rochefort (Charente-Maritime), où se trouve l'École de formation des sous-officiers de l'Armée de l'air (EFSOAA), afin notamment de «participer à l’expertise et aux essais fonctionnels avant grande visite sur le Jaguar E23», explique l'Amicale de la 11ème Escadre de Chasse.

Cette visite avait donné entière satisfaction puisque «les éléments hydrauliques et les boîtiers électriques» fonctionnent, ainsi que les volets, les becs, les phares d'atterrissage, les feux de formation, etc… ! Seule une «une petite fuite hydraulique sur une tuyauterie des volets gauches» sera observée au cours de ces premiers essais.

En juillet 2016, un mois après cette visite, ces mêmes personnes sont retournées à Rochefort afin de participer au démontage et au désassemblage de l'avion et de le préparer pour son transport vers Bordeaux-Mérignac, «sa base technique» où il recevra sa grande visite.

L'association explique que «vous pouvez contribuer à la réalisation de cet ambitieux projet d'intérêt général en aidant le conservatoire dans ses recherches de pièces de rechange ou d'outillages spécifiques Jaguar. Si vous détenez ou avez simplement des informations où trouver les éléments recherchés, faites-vous connaître».

Pour cela, il est possible de nous écrire à l'adresse redaction@defens-aero.com, et nous transmettrons votre message à l'association !

Le Conservatoire «recherche encore des outillages spécifiques et particulièrement : Valise Ajax, valise Fairey (servi commande), valise SPAD (freinage), valise Microturbo et valise Jaugeage carburant & O2».

Defens'Aero soutient pleinement cette noble et vaste initiative, ainsi que tout le remarquable travail réalisé depuis plusieurs années maintenant par les membres de l'association du Conservation français du patrimoine aéronautique !