Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
Un hélicoptère UH-60J japonais s'est abîmé au large des côtes du Japon

Un hélicoptère UH-60J japonais s'est abîmé au large des côtes du Japon

© JASDF - Un hélicoptère UH-60J de la Japan Air Self-Defense Force lors d'un survol maritime.

© JASDF - Un hélicoptère UH-60J de la Japan Air Self-Defense Force lors d'un survol maritime.

Le 17 octobre 2017, la veille de l'incendie qui a touché un F-4EJ Phantom II japonais, un hélicoptère UH-60J de la Force Aérienne d'Autodéfense Japonaise (JASDF, Japan Air Self-Defense Force) s'est abîmé au large des côtes sud-est du Japon. Selon le Ministère japonais de la Défense, l'appareil effectuait une mission d'entraînement nocturne Search and Rescue (SAR, Recherche et Sauvetage) lorsqu'il a disparu des écrans radars aux alentours de 18h00 (heure locale).

L'appareil et son équipage de quatre personnes s'est abîmé dans l'océan Pacifique, à environ 30 kilomètres de la base aérienne d'Hamamatsu, d'où il a décollé une dizaine de minutes auparavant. L'équipage était composé d'un pilote, d'un co-pilote, d'un mécanicien-navigant et d'un quatrième membre d'équipage, sans doute un médecin de bord.

Peu de temps après la perte du contact radar, qui n'a pas été précédé par un appel de détresse, des opérations de recherches et de sauvetage ont été effectuées par la JASDF et la Japan Maritime Self-Defense Force (JMSDF) qui ont trouvé des débris de l'hélicoptère dans la zone de l'accident, selon les déclarations du Ministre japonais de la Défense, Itsunori Onodera.

Outre ces quelques débris, dont une porte latérale, une partie de la queue du rotor arrière, un réservoir externe et trois casques, les corps des aviateurs n'ont pas été retrouvés malgré les recherches continues et soutenues par des hélicoptères, des U-125A (Hawker 800) et des navires des gardes-côtes japonaises.

Actuellement, la JASDF dispose d'une flotte composée d'une quarantaine d'hélicoptères UH-60J, dont deux ont été construits aux Etats-Unis et livrés par Sikorsky Aircraft Corporation, tandis que tout le restant sera fabriqué localement et sous licence au Japon, dans les usines de Mitsubishi Heavy Industries. 

Pour accomplir leur mission, outre les équipements de base, ces hélicoptères disposent d'une capacité de vision nocturne, d'un radar météorologique pour éviter les zones à risques, de deux réservoirs externes et d'une perche de ravitaillement en vol afin de leur donner une élongation supplémentaire pendant les missions SAR et de vitres en forme de bulle afin d'avoir une meilleure visibilité sur l'extérieur lors des recherches visuelles et des manoeuvres.