Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Defens'Aero

Defens'Aero

Menu
La Force Aérienne Royale de Bahreïn va commander 19 F-16V Viper

La Force Aérienne Royale de Bahreïn va commander 19 F-16V Viper

© RBAF - Un F-16C Block 40 de la Force Aérienne Royale de Bahreïn.

© RBAF - Un F-16C Block 40 de la Force Aérienne Royale de Bahreïn.

Actuellement, la Force Aérienne Royale de Bahreïn (RBAF) dispose d'une flotte de 20 F-16C/D Block 40 qui sont répartis au sein du 1st et du 2nd Tactical Fighter Squadon, stationnés sur la base aérienne d'Isa, implantée dans le sud du royaume. 

Mais cette flotte s'apprête à s'élargir puisque dans une note Foreign Military Sale (FMS) publiée le 08 septembre 2017, la Defense Security Cooperation Agency (DSCA, Agence Américaine d'Exportation d'Armement) a donné son accord pour la vente de dix-neuf F-16V Viper, le dernier né de chez Lockheed Martin.

Ce contrat, d'un montant de 2,785 milliards de dollars (environ 2,373 milliards d'euros), prévoit la vente de ces appareils, tous les systèmes électroniques associés (IFF, système de communication crypté, préparateur de missions, etc…) ainsi que le matériel de rechange, dont notamment les radars APG-83 à antenne active (AESA) et les réacteurs F-110-GE-129.

Outre le matériel, ce contrat prend aussi en compte la formation du personnel au sol (mécaniciens, armuriers, spécialistes, etc…) et du personnel navigant (pilote et navigateur système d'armes), qui sera assisté directement sur place par dix membres de l'US Department of Defense et soixante-quinze salariés d'entreprises privées, dont Lockheed Martin, bénéficiaire principal.

En plus de cet achat, la RBAF poursuit sa modernisation plus en profondeur puisque les 20 F-16C/D Block 40, acquis en 1990 pour les plus anciens et en l'an 2000 pour les plus récents, seront eux-aussi portés au standard F-16V dans le cadre d'un contrat de modernisation estimé à 1,82 milliards de dollars (environ 922 millions d'euros). 

Dans sa déclaration, la DSCA affirme que «cette vente supposée améliore les capacités de Bahreïn pour faire face aux menaces actuelles et futures» et qu'elle «améliorera l'interopérabilité avec les États-Unis et ses autres alliés régionaux». Par ailleurs, il est aussi indiqué que la RBAF «met en oeuvre 20 anciens F-16 Block 40 et n'aura aucune difficulté à intégrer ces appareils au sein de ses forces armées».

Le F-16V Viper est la dernière version du célèbre F-16 de Lockheed Martin (LM), dévoilée en février 2012 (premier vol, octobre 2015) et destinée à faire perdurer cet avion de combat sur le marché de l'aviation militaire, notamment pour faire face aux avions dits de «4ème génération ++» (un qualificatif purement commercial), comme l'Eurofighter Typhhon, le JAS-39 Gripen ou le Rafale.

Selon son constructeur, le F-16V est une version qui est intégrée soit sur des appareils neufs sortis d'usine, mais qui peut tout aussi bien être installée sur des Block (ou «versions») plus anciennes, ce qui permettrait à certaines forces aériennes de moderniser leur flotte d'avions de combat avec des équipements récents.

En effet, le Viper dispose notamment du radar AESA à antenne active APG-83 de Northrop Grumman, dont certaines fonctionnalités sont issues des radars du F-22 Raptor et du F-35 Lightning II, qui lui permet de muscler ses capacités dans des conditions opérationnelles avec notamment la cartographie numérique de la zone des opérations, une capacité de frappe par tous temps, le suivi en même temps de 20 cibles différentes, etc…

Dans le cockpit, l'avionique du F-16V a été entièrement revue avec, entre autres, l'intégration au centre du tableau, devant le pilote, d'un écran numérique haute résolution qui fournit de jour comme de nuit, selon LM, «une image tactique» de l'environnement et des images captées par la nacelle de désignation et d'observation.